Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Sorti d’un nouvel ouvrage : « Histoire de Madagascar, la construction d’une Nation 

Sorti d’un nouvel ouvrage : « Histoire de Madagascar, la construction d’une Nation 

« Histoire de Madagascar, la construction d’une Nation ». Tel est le titre du livre sorti tout récemment et coécrit par des chercheurs bien connus tels que Philippe Beaujard, Manasse Esoavelomandroso, Gabriel Ratoandro, Faranirina Rajaonah ou encore Sylvain Urfer.
L’ouvrage veut retracer l’histoire malagasy. En effet, il a été constaté que durant des années, beaucoup de chercheurs l’ont écrite, selon leurs propres styles et méthodes. Avec cette nouvelle publication par contre, les auteurs se sont fixé comme objectif de publier un ouvrage pouvant être compris par tous et intégrant les résultats des recherches les plus récentes.
Comme il s’agit en quelque sorte d’un ouvrage sur l’histoire générale de Madagascar, il retrace toutes les étapes historiques, à commencer par la période de peuplement de la Grande île, suivi par une période de construction politique. De là est né le rêve d’unification qui donna naissance plus tard au Royaume de Madagascar.
Mais la concrétisation de ce rêve a été en partie interrompue avec l’arrivée de la colonisation. Cependant, la détermination de la population demeurait et à l’arrivée de l’indépendance du pays, débute un nouvel processus difficile avec la quête de la démocratie et du développement.

Coïncidence avec le contexte

Par ailleurs, ce livre tombe à point nommé car il sort au moment où Madagascar cherche à revaloriser à nouveau son passé historique. Il en est ainsi de la reconstruction du Palais de Manjakamiadana, ou encore la demande de restitution d’une série de patrimoine qui fait partie intégrante de l’histoire du pays.
Une première présentation de ce livre aura lieu dans l’après-midi de mercredi, à l’Amphi 24 de la Faculté des lettres et sciences humaines de l’Université d’Antananarivo.

Tsilaviny Randriamanga

Les commentaires sont fermées.