Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

«Demokr’ankizy»: Andry Rajoelina donne la parole aux enfants

«Demokr’ankizy»: Andry Rajoelina donne la parole aux enfants

Les enfants ont également le droit d’être informés. Du volet éducation au Kere dans le Sud, en passant par les violences faites aux enfants, le président de la République Andry Rajoelina a rassuré les enfants qu’ils ne sont pas seuls, lors de l’émission interactive intitulée «Demokr’ankizy» hier. 

Le chef de l’Etat a répondu aux questionnements des enfants de toute l’île, regroupés à l’EPP Soamandrakizay. Il a ainsi tenu à les rassurer qu’ils ont des droits fondamentaux en matière d’éducation, de protection sociale, de justice… Et, tout le monde a eu droit à la parole, en l’occurrence les enfants handicapés, les orphelins mais aussi les en­fants scouts

Droit à l’éducation
Différents sujets ont été évoqués dont l’éducation, la base même de l’enfance. Grâce aux différentes infrastructures, notamment les établissements scolaires «manara-penitra», le chef de l’Etat entend garantir une bonne éducation pour les élèves malagasy.
«Nous avons posé comme défi de construire 800 salles de classe chaque année et nous allons l’atteindre», a-t-il fait savoir. L’objectif est surtout de faciliter l’accès aux écoles pour que les enfants n’aient plus à parcourir de longues distances. A cela s’ajoute la distribution de six millions de livres scolaires aux élèves en classe d’examen et des autres classes.

Les violences faites aux enfants
Dans un tout autre volet, les violences faites aux enfants ont alimenté l’actualité depuis quelques jours, particulièrement les viols. Andry Rajoelina n’a donc pas manqué de sensibiliser les élèves face à de telles situations en les encourageant à s’exprimer et à dénoncer.
«Vous n’avez rien à craindre car ce sont vos bourreaux qui méritent d’être punis et pas vous», a-t-il rassuré. A noter que le numéro vert 813 est à la disposition des citoyens pour dénoncer de tels abus.
Comme les plus grands, les petits se sentent également concernés par le Kere qui sévit dans le Sud. Emilianot, originaire d’Ambovombe Androy, s’est fait le porte-parole des habitants de la région quant à leur difficulté à s’approvisionner en eau.
Le chef de l’Etat propose ainsi comme solution la mise en place de différentes infrastructures permettant d’exploiter toute source d’eau. «L’Ambovombe Androy est une priorité pour moi car cela fait des années que cette région souffre du manque d’eau», a-t-il fait savoir. A noter que la dernière rencontre d’Andry Rajoelina avec les enfants remonte à deux ans.

T.N

Les commentaires sont fermées.