Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Kere dans le Sud: le Gouvernement sur le terrain

Kere dans le Sud: le Gouvernement sur le terrain

La visite menée par la délégation dirigée par le Premier ministre Christian Ntsay dans les régions touchées par la famine ou kere dans la partie sud du pays se poursuit. 

Samedi, le chef du Gou­vernement et les membres du Gouvernement qui l’accompagnent sont allés dans le district de Beloha (Androy). C’est une visite axée surtout sur la mise en place des stratégies à court terme et à long terme pour mettre fin à ce fléau qui a déjà fait de nombreuses victimes. La mise en œuvre de ces stratégies a été placée sous la responsabilité du ministre de la Défense nationale, le Général Richard Rakotonirina. Celui-ci dirige ainsi toutes les actions destinées à mettre fin au kere dans cette partie du pays.
Parmi ces actions figure notamment l’opération de recensement qui sera menée dans les parties les plus touchées par la famine. Ces recensements, qui seront menés dans plusieurs communes, permettront d’obtenir des données concernant les habitants ainsi que leur état de santé. Pour bien coordonner les tâches, des Cen­tres de coordination opérationnels (CCO) ont été également mis en place dans l’Androy et les communes de la région. Les éléments de l’Armée malagasy envoyés sur le front dans la lutte contre le kere appuieront ces centres. Avec les 150 nouveaux militaires envoyés vendredi, on compte actuellement plus de 600 militaires présents sur les lieux pour aider les personnes touchées par la famine.

Solutions à court terme
En raison de l’urgence de la situation, la concrétisation des solutions à court terme a déjà commencé avec l’opération de distribution de denrées alimentaires «Kaly Tsinjo» dans le district de Beloha. En même temps, le Gouvernement planche déjà sur la mise en place d’autres solutions qui consistent à l’envoi de camions-citernes dans les districts touchés par la famine pour résoudre la sécheresse et le manque d’eau potable. Pendant ce temps, des études sur la possibilité de dévier une partie des pipelines conduisant l’eau dans d’autres districts se poursuivent selon Ntsay Christian.
Par ailleurs, le Premier ministre a adressé un message face à l’irresponsabilité de certains responsables lo­caux. «La coordination des tâches est nécessaire pour assurer l’efficacité des stratégies mises en place. Une simple erreur de la part des responsables locaux peut en effet entacher l’image de l’Etat central», a-t-il déclaré.
Outre la mise en place de la stratégie contre la famine, d’autres sujets comme l’avancée des opérations de pacification dans les zones rouges en termes d’insécurité ont été également discutés. Il a indiqué que le taux d’insécurité dans ce district a baissé depuis l’envoi des éléments de la Bataillon multi-mission dans cette localité.

Tsilaviny Randriamanga

Les commentaires sont fermées.