Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Projet Miami: constat de visu de Andry Rajoelina

Projet Miami: constat de visu de Andry Rajoelina

En déplacement à Toamasina hier, le chef de l’Etat, Andry Rajoelina, est venu constater de visu plusieurs chantiers en cours, notamment le projet «Miami».

Le chef de l’Etat entend concrétiser l’un de ses engagements pour la ville de Toamasina, notamment la réhabilitation du bord de la mer, plus connu sous l’appellation de projet «Miami». Il s’agit d’aménager une plateforme au Nord du bord de la mer de Toamasina.
«Ce projet aurait dû déjà débuter mais il y a eu le Covid-19. Aujourd’hui, nous sommes ici pour commencer officiellement la réhabilitation de ce lieu», a-t-il indiqué. Miami servira ainsi de cadre de rencontres et de divertissements où le secteur touristique trouvera assurément son compte.
En effet, outre les activités liées aux sports et aux loisirs, l’artisanat n’est pas en reste. L’Etat vise ainsi les touristes à bord des bateaux de croisières qui font escale dans la localité. A terme, Toamasina pourrait ainsi être la première ou la deuxième destination pour les touristes, aussi bien nationaux qu’internationaux.

Développement
Annoncé durant la campagne électorale, le projet vise à embellir la ville de Toamasina. L’année dernière, un architecte en charge du projet avait été annoncé sur les lieux lors d’un déplacement du chef de l’Etat. Cependant, la pandémie de Covid-19 a porté un sérieux coup à la concrétisation du projet. En tout cas, avec cette relance, comme l’a souligné le président, «Toamasina ne sera plus jamais oublié en matière de développement».
Et pour cause, divers projets sont en cours de concrétisation dans la ville tandis que d’autres sont déjà achevés. Entre autres, la réhabilitation de la route reliant Morafeno et Hopitaly be. Du reste, la délégation présidentielle a également saisi ce déplacement pour inaugurer le «Port Academy Center Toamasina» (PACT).

J.P

Les commentaires sont fermées.