Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Projet de loi de finances initiale 2021: Allégement fiscal sur plusieurs produits locaux

Projet de loi de finances initiale 2021: Allégement fiscal sur plusieurs produits locaux

L’Etat prévoit des allégements fiscaux dans certains produits locaux pour soutenir les industries et la consommation locales, tel annoncé dans le projet de loi de finances initiale qui sera présenté dans les prochains jours au niveau du parlement. 

Relancer la consommation. C’est dans cet optique que l’Etat a pris des mesures d’allégement de taxation sur quel­ques produits locaux, tel prévu dans le projet de loi de finances initiale (PLFI) qui sera présenté dans les prochains jours au niveau du parlement. Ces allégements de taxation portent essentiellement sur l’exonération de la TVA.
Le maïs en vente locale, la farine fabriquée localement et l’huile alimentaire produite localement bénéficieront d’une exonération à la TVA. Cette mesure entraînera un impact de 13,77 milliards d’ariary dans les caisses de l’Etat, peut-on lire dans le PLFI. L’importation et la vente locale de blé bénéficieront également d’une exonération à la TVA.
Par ailleurs, un abaissement du taux de TVA à 5% pour le gaz butane (contenu et contenant) et pour les pâtes alimentaires fabriquées localement est aussi prévu dans ce texte. Cela engendrera un impact de
-26,77 milliards d’ariary dans les recettes de l’Etat. La de­mande des opérateurs dans le secteur de la télécommunication concernant la révision à la baisse du droit d’accises a été entendue. Celui-ci est revenu à 8% contre 10% auparavant.
D’autres mesures comme la déductibilité de la TVA sur achats de carburants des groupes électrogènes dans des hôtels et restaurants se trouvant dans des zones non desservies d’électricité sont aussi prévues. Tout comme la modification de la modalité de calcul des Impôts sur les revenus salariaux et assimilés (Irsa), dans le but d’au­gmenter le pouvoir d’achat des salariés pour permettre de relancer la consommation.

Des objectifs toujours ambitieux en termes de recettes fiscales

Néanmoins, les prévisions de tous les impôts et taxes sont rehaussées malgré la crise du Covid-19. Pour ce faire, l’Etat entend atteindre son objectif de recettes fiscales à travers son programme «Initiative digitale» et la réforme entamée au niveau de l’administration fiscale depuis l’année 2019. La
for­malisation de l’économie informelle, la mise en place de la plateforme «front office» e-hetra et d’un nouveau système permettant la gestion intégrée des impôts et taxes, ainsi que l’instauration de la taxe sur les marchés publics, tels sont les moyens déployés par l’Etat pour atteindre les objectifs de recettes fiscales en 2021, tel annoncé dans le PLFI.
La prévision des recettes fiscales intérieures pour l’année 2021 est établie à 3.747,72 milliards d’ariary, soit une hausse de 990,72 milliards d’ariary par rapport à la prévision de la Loi de finances rectificative 2020.

Riana R.

Les commentaires sont fermées.