Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Les Barea et les Eléphants se neutralisent: un but magistral d’Amada

Les Barea et les Eléphants se neutralisent: un but magistral d’Amada

Sans conteste, l’homme du match est le capitaine des Barea, Amada, qui a marqué le but de l’égalisation pour l’équipe nationale, hier, au stade Barikadimy Toamasina. Certes, les Barea ont concédé le nul à domicile, mais conservent toutes leurs chances de qualification pour la Can 2022 au Cameroun.

L’essentiel. Malgré ce nul concédé face aux Eléphants de la Côte d’Ivoire et une défaite à l’aller, les Barea de Mada­gascar se rapprochent de la qualification pour la Can 2020 au Cameroun. L’important est de ne pas perdre ce match-retour et de gagner même un point au classement. Chose faite pour les protégés de Nicolas Dupuis, même si une victoire à domicile aurait été l’idéale, au grand bonheur des Malagasy.
Il n’y a pas de quoi fouetter un chat. Au fond, l’équipe nationale a même réalisé une bonne opération empêchant la Côte d’Ivoire de prendre le large au classement. Tout va pour le mieux. Après cette 4e journée, les Barea et les Eléphants totalisent chacun 7 points et caracolent en tête du groupe K.
Sous cette optique, Madagascar n’est qu’à trois points de la qualification. Il nous reste deux matchs contre l’Ethiopie le 22 mars 2021 chez elle, puis face au Niger le 30 mars 2021, à Madagascar. Une victoire contre l’un d’eux propulsera les Barea au Cameroun en 2022. En un mot, les Barea sont en bonne position. L’Ethiopie, créditée de 6 points après sa large victoire au détriment de Niger, sur le score sans appel de 3 buts à 0, reste à la 3e place

Physionomie du match

Au coup d’envoi, les Malagasy ne sont pas arrivés à entrer dans le match. Ils ont tendance à se mettre sur la défensive, laissant champ libre aux Ivoiriens de construire des attaques placées et de multiplier les assauts. Durant le premier quart d’heure, les Eléphants ont affiché leur domination avec de belles occasions de but. A la 15e minute, cette détermination a fini par payer sur un penalty transformé par le Milanais Franck Kessié, suite à une main involontaire de Jérémy Morel.
1 à 0. Visiblement, les Eléphants ne se contentaient pas de ce score serré et ont imposé leur suprématie durant la majeure partie de la première période. De leur côté, les Barea malmenés essaient tant bien que mal de casser le rythme ivoirien sans complexe, mais les quelques contre engagés manquaient de finition.

But monumental d’Ibrahim Amada

Lors de la deuxième période, les Barea ont repris du poil de la bête. Rien n’est encore perdu. Carolus et consorts commençaient à tailler des croupières à leur adversaire. Et l’égalisation tant attendue, un but magistral inscrit par Ibrahim Samuel Amada, est arrivée à la 51e minute. Carrément un but salvateur. L’ancien milieu de terrain du MC Alger est parvenu à tromper Sylvain Gbohouo d’une merveille de frappe croisée du gauche, à l’angle de la surface. Sans conteste, Amada, capitaine à la place d’Anicet et de Lalaina Nomenjanahary blessé, est le héros du match.
Madagascar conserve toutes ses chances de qualification pour la grand-messe continentale. Frustration par contre chez les Ivoiriens qui sont contraints de partager la première place avec la Grande île.

Soafara Pharlin

Les commentaires sont fermées.