Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Ministère de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat: «La stabilité des prix du riz sera maintenue»

Ministère de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat: «La stabilité des prix du riz sera maintenue»

Les prix du riz et des autres PPN devraient se stabiliser malgré une situation difficile liée à la crise du Covid-19 et l’importante perte de la valeur de l’ariary, note le ministère de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat (Mica). 

Madagascar entre dans la période de soudure à partir de ce mois et les spéculations sur forte hausse des prix circulent depuis le début de la semaine, notamment dans la capitale. La ministre Lan­tosoa Rakotomalala reste ferme à ce sujet. «Les prix sur le marché ne sont pas commandités», a-t-elle avancé lors d’une rencontre avec la presse, hier à Anosy. «Nous avons effectivement constaté une hausse des prix du riz. Mais ils devraient se stabiliser à partir de la semaine prochaine avec la récolte du riz de première saison et les importations», a poursuivi la responsable.
Alors que l’ariary a perdu 10% de sa valeur par rapport aux monnaies de référence depuis le début de l’année, «La situation ne devrait pas fortement impacter les prix du riz. Nous renforçons les mesures de contrôle sur le marché au niveau national en cette période. S’il y a eu un haut risque d’augmentation des prix sur le marché local, c’était durant la période de confinement», selon toujours la ministre en charge du Com­merce.

Seuls 10% du riz consommé localement sont importés
D’après les détails apportés par le Mica concernant le marché du riz, seuls 10% de la quantité consommée localement sont importés. La consommation moyenne de riz au niveau national est de 2.780.000 tonnes chaque année. Madagascar importe entre 250.000 et 300.000 tonnes de riz par an. Cette année, la quantité de riz importée est en légère baisse par rapport à l’année dernière, durant laquelle Mada­gascar a importé près de 285.000 tonnes de riz, selon toujours le Mica. Et Jusqu’à décembre 2020, le pays importera encore près de 45.000 tonnes pour assurer l’approvisionnement du marché. Concernant les prix au niveau international, Lantosoa Rakotomalala a affirmé qu’«Ils n’ont pas beaucoup changé par rapport à l’année 2019 sur la même période. Il faut savoir aussi que c’est la saison de la récolte de riz sans les pays d’Asie du sud actuellement».
A l’approche des fêtes de fin d’année où les tentatives de spéculation sont beaucoup plus importantes, le Mica compte renforcer les contrôles au niveau des marchés. Ce département note à ce sujet que le nombre des opérateurs appréhendés en raison d’une rétention de stock a baissé de 40% cette année, par rapport à 2019. Lantosoa Rakotomalala a noté toutefois que «La bonne gestion du marché local reste un grand chantier pour le département et pour toutes les parties prenantes».

Riana R.

Les commentaires sont fermées.