Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Fermeture des frontières: autorisation spéciale pour les Eléphants de la Côte d’Ivoire

Fermeture des frontières: autorisation spéciale pour les Eléphants de la Côte d’Ivoire

L’Aviation civile de Madagascar (ACM) a délivré une autorisation spéciale à l’équipe nationale ivoirienne pour son prochain déplacement à Madagascar, dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (Can 2022), le 17 novembre. 

La bataille psychologique d’avant-match tourne en faveur de Ma­dagascar ! La Côte d’ Ivoire a beau chercher des motifs pour ne pas se déplacer à Madagascar, lors de la 4e journée des éliminatoires de la Can 2022, en arguant la suspension des vols aériens à destination de la Grande île. A ce propos, la Fé­dé­ration Ivoirienne a même saisi la Caf afin que le match-retour puisse ne pas avoir lieu à Madagascar, mais au Ghana. La réponse de l’Etat malagasy ne se fait pas attendre qui a complètement contrecarré le plan ivoirien.

Le moment venu, l’Avia­tion civile de Madagascar (ACM) ouvrira spécialement le ciel malagasy aux Elé­phants ivoiriens. D’après les informations, les Eléphants auront même droit à un vol direct entre la Côte d’Ivoire et Toamasina, où aura lieu le match-retour de la double confrontation. Dans cette condition, les Ivoiriens n’ont plus le choix qu’afficher leur présence sur le terrain du leader de son groupe de qualification.

La tenue du match-retour dans la Grande île ne fera plus l’ombre d’un doute, par contre celle du match-aller reste sous condition. En fait, les Ivoiriens croisent aussi les doigts pour ne pas perdre le droit d’accueillir cette rencontre, bien que la Confédération africaine de football (Caf) ait validé la tenue de cette 3e journée des qualifications. Mais personne ne peut prédire l’issue du processus électoral en cours, qui est émaillé de violences.

Nombre limité

A l’instar de son adversaire qui va déployer en masse ses supporteurs lors du match-aller, Madagascar ne sera pas en reste lors du match retour. En effet, d’après les informations émanant de la Fé­dé­ration malagasy de football (FMF), 5.000 personnes seront présentes au stade de Barikadimy, y compris les membres des deux délégations. Un public acquis à la cause des Barea composera donc la majeure partie des personnes autorisées à assister sur place à la rencontre qui débutera à 16 heures locales.

Naisa

Les commentaires sont fermées.