Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Entre jeu, l’enjeu et l’anti jeu !

Entre jeu, l’enjeu et l’anti jeu !

Un autre match très tendu et complexe est en train de se disputer au sein de la Fédération malagasy de football, sous l’œil vigilant de la Confédération africaine. Décidé­ment, même après avoir «footé» le camp, une véritable fuite en avant, Raoul Rabekoto, en exil à l’étranger, semble encore exercer un trafic d’influence sur le contexte footballistique à Madagascar. Il ne faut pas oublier que c’est lui qui a désigné le président par intérim, Victor Andrianony, visiblement à couteaux tirés avec le deuxième vice-président, Alfred Andriamanampisoa.
Depuis le début, les deux hommes n’ont pas travaillé en tandem. Chacun a sa vision contradictoire de voir les choses sur fond de rivalité. Pas besoin de se demander pourquoi. L’un est le désigné officiellement par le président et reconnu dans ce sens par l’instance africaine et de ce fait, a la mainmise sur la gestion. Quant à l’autre, tout aussi responsable, il a eu du mal à cacher cette frustration d’un 2e vice-président qui n’arrive pas à se parer des plumes du paon, malgré l’appui venant de l’intérieur.
Sur toutes les lignes, ils sont toujours en désaccord. On a comme l’impression que le comité exécutif de la Fédé­ration se transforme en hémicycle où toute proposition venant du régime en place ne passera pas, selon le mot d’ordre de l’opposition. Tout ce que la Fédération entreprend, fait l’objet de critiques acerbes. On se défait de sa responsabilité pour la faire endosser aux autres. En un mot, on se renvoie la balle en cas d’échec et de problème.
A qui la faute si la caisse de la Fédération est vide et si les Barea sont arrivés au Maroc sans ballon d’entrainement ? Se dédouaner de la sorte en tant que responsable alors qu’on n’a pas l’intention de quitter le navire, frise le ridicule. Tous les sujets sont bons pour s’en laver les mains. Que le comité exécutif fasse des bourdes, tant mieux !
Maintenant, ils ont fait une pomme de discorde le logo de la Fédération et la préparation des Barea de Madagascar au seuil de la Can 2022, après la polémique sur l’appel d’offres pour le futur équipementier des Barea. Le match est serré.

Andry Rabeson

Les commentaires sont fermées.