Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Suspicion de détournement à l’ORTM: un ancien DG placé sous contrôle judiciaire

Suspicion de détournement à l’ORTM: un ancien DG placé sous contrôle  judiciaire

Le Pôle anti-corruption (Pac) se penche depuis quelques jours sur un dossier de détournements de fonds qui aurait impliqué un ancien DG de l’ORTM. Après audition, l’intéressé est actuellement placé sous contrôle judiciaire en attendant la suite de l’instruction. 

D’après les informations fournies (le conditionnel est de rigueur), le ministère de la Culture et de la communication (MCC) aurait déposé plainte dans cette affaire, auprès du Bureau indépendant anti-corruption (Bianco) qui l’a transféré par la suite au Pac, la semaine dernière.
A entendre le Pac et le pré­sident de l’Ordre des journalistes de Madagascar (OJM), Gérard Rakotonirina, cet ancien DG de l’ORTM est poursuivi pour détournement de deniers publics lorsqu’il était à la tête de l’organe. Il a été auditionné 14 octobre avec une responsable commerciale au sein de l’organe, également placée sous con­trôle judiciaire. Une troisième personne s’en est sortie.

Le MCC s’oppose
Mais apparemment, ce placement sous contrôle judiciaire n’aurait pas plu au MCC. «Il a aussitôt fait opposition à la décision du Pac», a fait savoir Gérard Rakotonirina, joint au téléphone.
Tous attendent ainsi l’issue de cette histoire surprenante à plus d’un titre. Jusqu’à hier, des bruits ont couru selon lesquels le suspect aurait été placé sous mandat de dépôt et non plus sous contrôle judiciaire, mais aucune confirmation n’en a filtré.
Même si l’instruction est en cours, l’affaire ne sera pas traitée durant la session de la Cour criminelle ordinaire du Pac qui a débuté la semaine dernière. Selon une source auprès de cette institution, les dossiers à enrôler ont déjà été bouclés. Celui de l’ORTM sera ainsi prévu pour une prochaine session si toutefois l’instruction est achevée.
En attendant, le Pac se pré­pare à la mise en place de sa branche à Mahajanga, après celle d’Antananarivo. Toute l’équipe de cette juridiction est prévue d’être sur place. Pour rappel, les deux chefs de juridiction du Pac Mahajanga ont prêté serment le 12 octo­bre à la Cour suprême à Anosy. Installer un Pac dans les 6 provinces fait partie des perspectives.

T.N

Les commentaires sont fermées.