Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Levée de l’état d’urgence sanitaire: les liaisons aériennes demeurent suspendues

Levée de l’état d’urgence sanitaire: les liaisons aériennes demeurent suspendues

Après sept mois de lutte contre la pandémie de Covid-19, le chef de l’Etat a déclaré hier, la levée de l’état d’urgence sanitaire. Compte tenu de l’évolution de la situation dans le monde, la frontière demeure, toutefois, fermée aux vols internationaux.

C’est officiel, la bataille contre le Covid-19 est en train d’être gagnée. Plusieurs signes ont permis de constater que la situation a bien évolué. Après la levée du couvre-feu et la reprise progressive des déplacements au niveau national, la fin de l’état d’urgence sanitaire vient d’être annoncée. En fait, l’état d’urgence sanitaire, décrété pour la première fois depuis le début de la pandémie le 20 mars, n’a pas été renouvelé samedi, comme il est d’usage ces derniers temps.
Lors de son intervention télévisée hier, le président de la République, Andry Ra­jo­elina, a confirmé que «nous ne sommes plus dans un état d’urgence sanitaire », tout en appelant tout un chacun à prendre des précautions.
« Cela ne signifie pas que nous ne devons plus respecter les dispositions sanitaires. Au contraire, le respect des gestes barrières sera renforcé», a-t-il martelé par rapport aux dispositions élémentaires telles que l’obligation de port du masque, la distanciation sociale ou encore l’interdiction de réunir plus de 200 personnes, surtout dans certaines régions où la pandémie continue de se manifester, à l’instar de la région Ihorombe ou encore la Diana.
A ce propos, le chef de l’Etat a indiqué que les autorités locales, entre autres, le gouvernorat et la préfecture, peuvent prendre les dispositions nécessaires au niveau de leur localité respective en fonction de leur situation.

Dernier vol de rapatriement

Par rapport à la situation sanitaire dans le monde, avec notamment la menace d’une deuxième vague, l’Etat a choisi de prendre des précautions en maintenant la sus­pension des vols internationaux. Le président a annoncé que le dernier vol de rapatriement aura lieu le 1er novembre et que l’ouverture des vols régionaux initialement prévue le 29 octobre, vient d’être annulée.
«Comme vous le savez, en Europe, le nombre de personnes testées positives s’accroît (…) Par conséquent, nous ne pouvons pas encore recevoir les vols en provenance de l’extérieur afin de préserver nos compatriotes», a-t-il souligné.
A l’exception de Nosy Be, les autres aéroports doivent ainsi attendre leur reprise en fonction de la situation sanitaire. D’ailleurs, les passagers en provenance des pays en phase 2 de la pandémie ne seront pas encore autorisés à venir dans cette localité.
Du reste, le chef de l’Etat a signalé qu’il n’y aura plus désormais d’émission spéciale. Il a tenu à remercier tous ceux qui n’ont pas ménagé leurs efforts durant la lutte contre la pandémie. Entre autres, médecins, forces de l’ordre ou encore les partenaires techniques et financiers, ainsi que toute la population. «Madagascar peut vaincre toutes les difficultés et faire face à tous les défis si nous sommes unis (…)», a conclu le président de la République.

J.P

Les commentaires sont fermées.