Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Meurtre de Danil Radjan: la détention préventive des trois suspects est confirmée

Meurtre de Danil Radjan: la détention préventive des trois suspects est confirmée

La déclaration d’opposition N°1523 du 29 septembre formulée par les avocats des trois Malagasy accusés dans l’assassinat de l’Indopakistanais Danil Radjan a été rejetée.

La chambre de détention préventive du Parquet du tribunal d’Anosy a maintenu sa décision initiale du 28 octobre, plaçant sous mandat de dépôt les sus­pects à la Maison de force de Tsiafahy. Pourtant, la famille de ces trois salariés d’une agence de sécurité avait espéré une liberté provisoire ou leur transfert à la Maison centrale d’Antanimora.
Face à cette décision, l’avocate de la famille Radjan, le Me Miadana Ratsimba, estime que le tribunal a fait son travail. «Il y a eu homicide volontaire. Il est normal que la chambre confirme sa décision», a-t-elle précisé avancé.
A propos des harcèlements que l’autre partie reproche aux médias, l’avocate a affirmé que «La presse a fait son travail dans le respect de l’éthique et de la déontologie. Il n’y a eu ni violation du secret des instructions, ni non-respect de la présomption d’innocence, ni divulgation des pièces à conviction», a-t-elle martelé.
Quant aux affirmations de la famille des prévenus qui se disent être victimes de menaces de mort, elle a précisé : «Nous sommes étonnés puisque depuis le début de cette affaire, nous avons fait l’objet de menaces et de tentatives d’intimidation. Nous allons d’ailleurs porter plainte».
Selon Me Sahalioth Ra­herimanana, second avocat de la famille Radjan, tout comme Me Nicolas Goutx, mandaté par la famille pour saisir la justice française, ils ont pour rôle d’expliquer les procédures en tant qu’avocats de la famille du défunt.
Pour rappel, après une commission rogatoire, des experts français sont déjà à pied d’œuvre pour une en­quête approfondie.

Rakoto

Les commentaires sont fermées.