Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Loi sur le Pac: le SGP appelle à élever le débat

Loi sur le Pac: le SGP appelle à élever le débat

Les modifications autour de la loi Pac continuent d’alimenter les débats. Alors que les versions de la société civile et du Système anti-corruption (Sac) ont été entendues, celle de l’Exécutif est plus ou moins attendue.
«L’un des velirano du président de la République est la lutte contre la corruption et la bonne gouvernance et ce ne sont pas que des mots», a alors indiqué le Secrétaire général de la Présidence, Valéry Ramonjavelo hier à Ambohi­janaka, lors de la présentation du rapport annuel d’activité du Samifin. Il estime ainsi que l’Exécutif a déjà pris ses responsabilités dans la lutte contre la corruption et qu’il entend le poursuivre.
«Dois-je rappeler que pendant trois ans, personne n’a daigné parler de la loi sur le recouvrement des avoirs illicites. Actuelle­ment, le président de la République lui-même a adopté le texte par voie d’ordonnance, ce qui témoigne du fait que cela lui tient réellement à cœur», a-t-il tenu à préciser. Et lui d’insister sur le fait que les textes ont été élaborés de concert et en toute liberté avec tous les acteurs dont la société civile.
Actuellement, le député Idéalson a proposé une loi pour réviser le texte «et c’est son droit», a ajouté Valéry Ramonjavelo. Cependant, «Le plus important est qu’il soit dans l’intérêt supérieur de la nation», a-t-il souligné.
Le Secrétaire général à la Présidence appelle ainsi ce qu’on arrête le buzz sur le sujet pour «élever le débat et non transmettre des informations dont on n’a pas la connaissance». Pour lui, rien n’est parfait mais tout peut faire l’objet d’améliorations. Le texte sur le Pac adopté à l’Assemblée nationale devrait ainsi être examiné devant le Sénat à partir de la semaine prochaine, notamment lors de la deuxième session ordinaire.

T.N

Les commentaires sont fermées.