Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Illustratrice: Sawyer Cloud, à la poursuite de son rêve

Illustratrice: Sawyer Cloud, à la poursuite de son rêve

La jeune illustratrice talentueuse Sawyer Cloud travaille actuellement avec des maisons d’édition anglophones et lance son propre marque « Limonady ». Le confinement ne l’a pas empêchée de réaliser ses rêves. Elle livre sa vision de la situation actuelle, un bel exemple qui pourrait inspirer beaucoup d’autres. 

* Les Nouvelles : Quelle est votre vision sur le monde en ce temps de post-Covid ?
– Sawyer Cloud : Je pense que cette expérience nous a fait comprendre l’essentiel de la vie : vivre tout simplement. Cela nous a également rappelés combien certaines choses qu’on prenait pour acquises telles que la nature, la famille et les animaux, sont extrêmement importantes pour nous. Certaines personnes tentent désespérément de retrouver une vie “normale”, tandis que d’autres cherchent à réparer les erreurs. Mais je pense que la majorité ont compris que quelque-chose n’allait pas, ne va pas, dans notre façon de vivre. La pandémie a également rappelé aux gens combien la vie peut être éphémère. Certains boulots n’en valent pas la peine de se lever le matin, tandis qu’un simple petit rêve s’avère être plus important que ce que l’on pensait. Beaucoup de gens ont réalisé des projets merveilleux durant le confinement, ont pris des risques financiers pour un rêve d’enfant… Et c’est là la beauté de l’humanité

* Concernant votre mé­tier, la situation a-t-elle chan­gé vos habitudes ?
– Côté professionnel, je n’ai pas beaucoup senti de changement durant la pandémie. Comme je travaille chez moi dans mon petit studio, j’ai l’habitude d’être isolée et de travailler toute seule, complètement déconnectée du monde extérieur. Ironiquement, j’ai obtenu beaucoup de contrats de livres durant la pandémie, comme je vous l’ai dit auparavant, beaucoup de gens ont investi dans leur rêve de toujours. Du coup j’ai été très occupée avec de merveilleuses histoires pour enfant venant des quatre coins du monde.

* Quels sont donc vos prochains projets ?
– En ce moment je suis sur quelques projets de livres comme d’habitude. Je vais travailler avec deux maisons d’édition en Amé­rique incluant Hachette Book. J’ai aussi créé ma petite marque appelée « Li­mo­nady ». Nous venons de lancer nos premiers produits tout récemment et ça se passe plutôt bien. J’ai toujours voulu transformer mon univers en produits, mais je ne savais pas par où commencer. Je n’ai pas fait d’étude en marketing ou autres. J’ai uniquement étudié la littérature anglaise à l’université. Mais la vie m’a fait comprendre l’importance de nos rêves. J’ai donc investi énormément dans ce nouveau projet.

* Pouvez-vous nous parler plus de vos collaborations avec les éditions étrangères ?
– J’ai déjà travaillé sur plusieurs livres pour enfant, dont la majorité sont anglophones. Avant de redevenir freelancer, j’ai travaillé durant plus d’un an dans une compagnie d’illustration qui fait des livres pour enfant. C’est dans ce poste que j’ai appris la majorité des choses que je fais aujourd’hui pour vivre. Sans compter les livres sur lesquels j’ai travaillé dans mon ancien travail. J’ai réalisé environ 4 livres pour enfant cette année. Depuis avril 2020, j’ai signé un contrat avec une agence spécialisée en livre pour enfant, Advocate Art Agency. Elle me représente partout dans le monde et est en relation directe avec des clients, éditeurs… Je travaille avec elle pour tout ce qui concerne les livres pour enfant, à l’exception de mes propres clients qui sont avec moi bien avant cette signature. Mes clients sont tous des auteurs et éditeurs indépendants, mais mon agent me met en contact avec de grands éditeurs partout dans le monde.

Holy Danielle

Les commentaires sont fermées.