Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Il y a justice et justice

Il y a justice et justice

On ne s’y retrouve plus. Pendant que le petit peuple se résigne à penser que face à la justice, il ne pourrait jamais jouir de l’impunité en cas de revers et que même des infractions simples pourraient le faire croupir en prison, les mieux nantis sur les bancs des accusés, ont toujours plus d’un tour dans leur sac. Même derrière les barreaux, ils ne sont pas logés à la même enseigne que les autres.
Une situation qui date de Mathusalem, malgré les beaux discours et grandes déclarations qui se sont succédé. Qu’à cela ne tienne, l’univers de la justice a toujours été complexe et impitoyable.
Au Pac, les grands dossiers continuent à être reportés. Certains datent déjà de plusieurs années alors que
d’autres peuvent être enrôlés en à peine quelques jours ou semaines. Et, les motifs restent les mêmes : des dossiers incomplets ou des personnes qui restent introuvables. Même situation pour le Bianco, mais c’est au niveau de
la HCJ que les choses coincent. Après bientôt deux ans de fonctionnement, cette institution n’a bouclé aucune affaire.
Auprès des tribunaux, les justiciables ne cessent de se plaindre des traitements de certains magistrats, tandis que d’autres ont tout simplement décidé d’abandonner. A quel saint se vouer ? La situation est plus que renversante et le corporatisme des magistrats ne facilite pas les choses. D’ailleurs doit-on parler de corporatisme ou de pression ?
De l’autre côté de la barrière se trouve pourtant de simples gens qui attendent les audiences de leur proche placé en détention provisoire depuis quelques années et finissent même par être oubliés. Et si au final on se trompait de lutte et de priorité ? Il ne suffit pas de mettre en place les outils, encore faudrait-il les utiliser à bon escient.

Rakoto

Les commentaires sont fermées.