Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Baccalauréat 2020: les épreuves sous haute surveillance

Baccalauréat 2020: les épreuves sous haute surveillance

En collaboration avec la Direction de la sécurité et des renseignements (DSR) de la Gendarmerie nationale, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique (Mesrs) place sous haute surveillance le déroulement des épreuves du baccalauréat cette année. 

D’après le Directeur général (DG) du Mesrs, le professeur Jean François Rajaonarison, lors d’un point de presse hier à Fiadanana, « cette mesure a été initiée dès le coup d’envoi de la période de quarantaine pour concevoir les sujets où le nombre des forces de l’ordre a été doublé ». A lui de préciser également que 500 gendarmes sont mobilisés durant l’examen dans tout le territoire national.

« Tout attroupement autour des centres, quel que soit le motif, est strictement interdit afin que les épreuves puissent se dérouler normalement », a fait savoir de son côté le numéro un de la DSR, le colonel Ravoavy.

Plus de 160.000 candidats

164.338 candidats se sont inscrits pour passer le baccalauréat cette année, soit 10.402 candidats de moins que l’année scolaire précédente (174.740). 154.197 vont passer le bac de l’enseignement général contre 10.141 pour l’enseignement technique. La province d’Antananarivo détient le record avec ses 70.537 candidats (43%), tandis qu’Antsiranana est au bas de la liste avec seulement 13.391 (8,14%).

« Presque tous les sujets sont arrivés à bon port actuellement. Les épreuves vont se dérouler dans 6.924 salles dans tout le territoire national», a indiqué le DG du Mesrs.
Contrairement à la me­sure prise lors du BEPC, aucun duplicata de la convocation n’est délivré. Il suffit au candidat de se munir d’une pièce justificative si son nom figure dans la liste des inscrits.

Sera R.

Les commentaires sont fermées.