Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Décentralisation: la région Sofia ressuscitée

Décentralisation: la région Sofia ressuscitée

Après des années dans l’oubli, la région Sofia va reprendre des couleurs. Le chef de l’Etat, Andry Rajoelina, a annoncé la construction de diverses infrastructures dans cette localité.

A l’instar d’autres localités du pays, la ré­gion Sofia ne sera pas en marge du développement. C’est en substance, le principal message du président de la République, An­dry Rajoelina, hier, du­rant la célébration du 62e anniversaire de la déclaration de la Première République de Madagascar à Antsohihy. En déplacement dans cette localité depuis deux jours, la délégation présidentielle a en effet allié développement régional et célébration de la Première République avec comme point d’orgue, le dépôt de gerbes devant la tombe du «Père de l’indépendance», Philibert Tsiranana.
C’est d’ailleurs la première fois qu’un président de la République se présente sur les lieux, tout en rappelant les principaux acquis durant les années d’exercice du premier chef d’Etat
malagasy. Comme l’a rappelé le gouverneur de la région Sofia, Lylison René de Rolland, cette localité a été oubliée par les gouvernements qui se sont succédé depuis des années. «Aucune infrastructure majeure n’a été construite dans la région Sofia depuis. Ce sont seulement les députés et les maires qui ont pu concrétiser quelque chose par ci par là», a-t-il signalé.
Des infrastructures aux normes
L’actuel chef de l’Etat entend en tout cas remédier à cette situation en soulignant la mise en place de diverses infrastructures aux normes dans la région. A commencer par le bâtiment flambant neuf de la Di­rec­tion régionale de la sécurité publique. Une infrastructure qui vise notamment à faciliter la mission des responsables locaux en matière de lutte contre l’insécurité.
«Désormais, c’est ici que seront prises toutes décisions relatives à la sécurité de la région et ce, conformément aux attentes de la population locale», a fait savoir le ministre de la Sécurité publique, Fanome­zantsoa Rodelys Ran­dria­narison.
Le chef de l’Etat a en tout cas martelé dans sa prise de parole que la localité d’An­tsohihy et la région Sofia ne seront plus oubliées. A ce propos, il a annoncé la mise en place d’une université qui portera le nom du président de la Première République, Philibert Tsiranana, ainsi que la construction de terrains «manara-penitra». A cela s’ajoute la réhabilitation des routes réliant Antsohihy à Bealanana et à Befandriana Avaratra dont l’étude de faisabilité s’est déjà effectuée.

J.P

Les commentaires sont fermées.