Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Samifin: 78 cas de blanchiment détectés depuis le début de l’année

Samifin: 78 cas de blanchiment détectés depuis le début de l’année

Le Service des renseignements financiers (Samifin) a publié sur son site web un rapport sur l’évolution des données statistiques liées au blanchiment de capitaux pour cette année 2020. Ainsi, le Samifin a pu détecter 78 cas de blanchiment depuis le début de l’année, pour la plupart inventoriés à partir des 116 dossiers traités sur les 125 qu’il a reçus jusqu’alors.
Le même rapport indique que les infractions détectées, surtout au troisième trimestre de cette année, sont en majorité liées à des fraudes douanières. En effet, 42 des dossiers traités par le Sa­mifin à cette période se trouvent dans cette catégorie d’infractions. S’ensuivent les infractions aux codes de change, les fraudes fiscales ainsi que le financement du terrorisme. Ce dernier type d’infraction commence à gagner du terrain sur la Grande île si l’on en croit les statistiques, car 21 des dossiers traités en seraient concernés.

Montant colossal
Plus surprenant encore, le montant de ces infractions est estimé à 514,07 milliards d’ariary, selon les statistiques obtenues auprès de cet organe chargé de la lutte contre le blanchiment d’argent. Un montant colossal qui n’a cessé d’augmenter depuis 2014, date à laquelle le Samifin est entré en service.
A ce jour, 33 dossiers de blanchiment de capitaux ont déjà été transmis aux autorités judiciaires compétentes, à l’instar du Pôle anti-corruption (Pac). A charge par la suite pour ces juridictions de lancer les poursuites judicaires. A part cela, les personnes impliquées dans ces affaires pourront également faire l’objet d’une sanction administrative. Les rapports d’analyses ont été en effet transmis aux administrations publiques spécialisées dont la Direction générale des impôts.

Tsilaviny Randriamanga

Les commentaires sont fermées.