Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Tribunal de Morondava: l’ex-député Leva condamné à 3 ans de prison ferme

Tribunal de Morondava: l’ex-député Leva condamné  à 3 ans de prison ferme

Le député déchu du district de Mahabo, Ludovic Raveloson dit Leva, a de nouveau comparu hier au Tribunal de Morondava. 

Cette fois-ci, il devait répondre à deux chefs d’inculpation. La première concerne une affaire de coups et blessures volontaires qu’il aurait commis à l’encontre d’une femme d’affaires. Pour cette affaire, il a été condamné à 2 ans de prison ferme. L’autre chef d’inculpation est lié au monopole du secteur industriel dans la localité où il était élu. Pour ce délit, il a essuyé une condamnation de 1 an de prison ferme, d’après la dé­cision rendue par le Tribunal de Morondava.
Cet ancien député a été arrêté il y a une semaine, après avoir joué au chat et à la souris avec les forces de l’ordre pendant plus de 6 mois. Sa cavale faisait suite à une liberté provisoire qu’il a obtenue auprès de la Cour d’appel de Toliara au mois de février. Cette débandade ferait actuellement l’objet d’une autre enquête au niveau de la Gendarmerie nationale. Des personnes soupçonnées comme étant ses complices auraient été déjà auditionnées dans cette affaire.
Notons qu’en plus de ces deux condamnations, l’ex-député Leva a été déjà con­damné à 5 ans de prison fer­me pour complicité de meurtre et abus de fonction dans l’exploitation illicite de produits forestiers. Une
af­faire qui a été suivie de près par la société civile et des organisations œuvrant dans la protection de l’environnement, étant donné que l’exploitation a eu lieu dans une aire protégée. C’est d’ail­leurs à la suite de cette condamnation qu’il a perdu son siège au sein de l’As­semblée nationale alors qu’il a été réélu député de Mahabo en juillet 2019. Il a été remplacé après par sa suppléante qui n’est autre que son épouse.

Tsilaviny Randriamanga

Les commentaires sont fermées.