Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Assemblée générale des Nations unies: le Premier ministre défend le plan de riposte national

Assemblée générale des Nations unies: le Premier ministre défend  le plan de riposte national

Dans son allocution durant la 75e Assemblée générale des Nations unies, par visioconférence, samedi, le Premier ministre Christian Ntsay, a défendu les mesures prises par l’Etat malagasy pour faire face à la pandémie de Covid-19.

«Madagascar a af­fronté la pandémie dans toute la mesure de ses moyens et de ses capacités de sensibilisation et de mobilisation, afin de protéger au mieux sa population et renforcer la résilience nationale face au choc du Covid-19», a signalé le Premier ministre Christian Ntsay, durant son intervention diffusée sur la tribune des Nations unies. Il a rappelé que depuis l’annonce officielle de la pandémie à Madagascar en mars 2020, le pays a mis en œuvre très vite une stratégie de riposte multisectorielle pour mieux être à la hauteur des défis et de leurs impacts à la fois sociaux, économiques et environnementaux. C’est le cas notamment de la mise en place et le renforcement de la gouvernance de la lutte contre la pandémie, le renforcement des mesures relatives à la protection sociale ou encore le soutien à une résilience économique.
Durant son intervention, le Premier ministre a rappelé les principales dispositions adoptées par le gouvernement, entre autres, la mise en place du Centre de commandement opérationnel, le développement des aides sociales multiples pour soutenir les familles impactées par la crise sanitaire et les familles vulnérables. Sur le plan économique, le chef du gouvernement a rappelé que l’Etat a décidé d’aider le secteur privé à préserver l’emploi et les outils de production à travers des allégements fiscaux, d’appuyer les différents secteurs impactés pour mieux faire face aux conséquences de la crise sanitaire à travers des palettes d’aides sociales en faveur des plus vulnérables. A cela s’ajoute l’utilisation du Covid-Organics ( CVO), un remède traditionnel amélioré, en vue de lutter efficacement contre le Covid-19. «Le CVO, aux vertus préventives et curatives, a pu sans nul doute éviter à Madagascar une tragédie hu­maine (…)», a plaidé le Pre­mier ministre, soulignant au passage les soutiens «précieux et substantiels» de la communauté internationale.

Développement

Du reste, le chef du gouvernement n’a pas manqué de réitérer l’engagement des responsables étatiques à rattraper le retard de développement de Madagascar. A ce titre, il a plaidé que d’importantes actions prioritaires sont engagées dans plusieurs domaines dont à titre d’exemple, le renforcement de la lutte contre la corruption, notamment au niveau de l’Administration publi­que. A cela s’ajoute la politique de bonne gouvernance, l’amélioration des secteurs de la sécurité et de la justice.
«La question du développement économique et du progrès social reste l’une des priorités de notre pays, car seule une pros­périté partagée peut engendrer un effet vertueux en faveur du bien-être social de nos populations et garantir un meilleur avenir pour nos enfants», a-t-il souligné, tout en indiquant que la communauté inter­nationale est aux côtés de Madagascar en tant que partenaire des multiples actions pour relever les défis importants de développement.

J.P

Les commentaires sont fermées.