Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Prison de Tsiafahy: traitement de faveur pour Mbola Rajaonah

Prison de Tsiafahy: traitement de faveur pour Mbola Rajaonah

Incarcéré depuis février 2019, l’ancien opérateur économique, Mbola Rajaonah, est traité comme un VIP à la maison de force de Tsiafahy. Contrairement aux autres prisonniers, il bénéficie d’un véritable privilège. 

Un prisonnier à part. C’est le constat d’un haut responsable au sein de l’administration pénitentiaire qui a effectué récemment une visite inopinée à Tsiafahy. En effet, à l’opposé des individus qui y sont placés sous mandat de dépôt, l’ancien homme fort du précédent régime peut compter sur les responsables sur place pour jouir de différents privilèges.
Pendant cette visite im­promptue, Mbola Rajaonah ne se trouve pas dans le quartier dédié aux détenus, mais dans un bâtiment administratif, un endroit censé accueillir des responsables pénitenciers et non des prisonniers. En un mot, il n’est pas placé dans une cellule, mais dans une pièce «privée» équipée d’un écran plat, d’un ordinateur, d’un petit réfrigérateur, de réchaud à gaz et des ustensiles de cuisine. Et l’on pourrait même être tenté de croire que le prisonnier se trouve dans une chambre d’hôtel, estime notre source.

Odeur carcérale !

D’après les investigations menées, certains responsables de la maison de force accordent aussi le même privilège aux deux autres détenus de nationalité mauricienne. Selon toujours les explications qui ne tiennent pas débout, ces deux détenus ne supporteraient pas l’odeur carcérale et ont des problèmes avec les autres détenus du fait qu’ils ne parlent ni le malagasy ni le français. Cette situation intrigue au plus haut point surtout.
Quant à Mbola Rajaonah, il aurait présenté des signes de dyspnée et ne supporte pas non plus l’odeur carcérale. Pour autant, la personnalité qui a effectué la visite, a constaté qu’il est en bonne santé au même titre que les deux détenus mauriciens. Tout porte à croire qu’ils tentent par tous les moyens et à n’importe quel prix, de rester dans le bâtiment administratif de la maison centrale de Tsia­fahy. En tout cas, après ce constat de visu, Mbola Rajao­nah et les deux mauriciens ont réinvesti le bâtiment réservé aux détenus de la prison de Tsia­fahy.
A titre de rappel, l’ancien opérateur économique, Mbola Rajaonah, connu comme le bailleur de l’ex-parti présidentiel, a été placé en détention préventive à Tsiafahy depuis l’année dernière, pour émission de chèques sans pro­vision, abus de biens sociaux et blanchiment d’argent.

Rakoto

Les commentaires sont fermées.