Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Jirama : retour à la normale pour le paiement des factures

Jirama : retour à la normale pour le paiement des factures

La Jirama annonce le retour à la normale pour les paiement des factures d’eau et d’électricité à partir de ce mois. Toutefois, le cumul des factures depuis le mois de mars peut être payé par échelonnement suivant un planning bientôt établi par la compagnie.

Retour à la normale. Les abonnés de la Jirama situés dans les zones confinées durant la crise sa­nitaire devront payer ré­gulièrement leur facture mensuelle à partir du mois de septembre, a fait savoir la compagnie d’eau et d’électricité, hier.
Depuis mars, la Jirama a autorisé l’ajournement du paiement des factures d’eau et d’électricité pour alléger les charges des ménages. Les mesures de confinement ont d’ailleurs limité l’entrée de revenus de ses abonnés.
Cet ajournement concernait principalement les ré­gions Ana­lamanga, Atsi­na­nana et Alaotra Mangoro qui ont fait l’objet de plusieurs mesures restrictives face au coronavirus depuis le mois de mars. La région Haute Matsiatra en a fait également partie, mais depuis la levée des me­sures de confinement dans cette zone en juin, la Jirama a fait savoir à ses abonnés le retour à la normale du paiement des factures.

Un planning pour le paiement des factures cumulées

Vu que les trois zones concernées sont presque déconfinées face à la tendance à la baisse des cas positifs au coronavirus, le paiement des factures à partir du mois de septembre se fera comme avant. Ainsi, elles devraient être payées au plus tard 10 jours après leur remise au­près des abonnées, au risque d’une coupure d’eau et d’élec­tricité par les agents de la compagnie.
Le responsable de Jirama a toutefois avancé que cette société d’Etat « enverrait un planning auprès de ses abonnés pour le paiement par échelonnement des factures cumulées durant le confinement, notamment entre les mois de mars et août ».

Du reste, la décision de la compagnie d’élever la limite de la première tranche du tarif 14 à 50 KWH au lieu de 25 KWH en temps normal sera maintenue jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire. A travers cette disposition, 25 KWH supplémentaires sont payés au prix de 141 ariary au lieu de 764 ariary par KWH dans la deuxième tranche, pour les utilisateurs de ce tarif.

Riana R.

Les commentaires sont fermées.