Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Covid-19: six décès en 48h

Le Covid-19 n’a pas encore dit son dernier mot à Madagascar. Malgré la lente décrue de contamination, le nombre de décès a explosé pendant le week-end. Six personnes ont succombé à la maladie, le plus élevé depuis le début de ce mois. Et, Amba­tondrazaka vient de déplorer ses premiers morts.
Le coronavirus reste virulent dans les régions. Si Ana­lamanga a connu un répit, la situation est alarmante dans le Vakinankatra, Alaotra Mangoro, Matsiatra Ambony et Diana durant les dernières 48 heures. Le Covid-19 commence à faire plus de victimes, car six personnes ont trouvé la mort, à savoir deux dans le Vakinankaratra, deux dans l’Alaotra Mangoro, une chacune dans le Matsiatra Ambony et Diana.
Madagascar dénombre au total 221 décès du Covid-19. Néanmoins, le taux de létalité se stabilise autour de 1%.
Après une baisse significative, le nombre de contaminations repart à la hausse, mais reste en dessous de la barre des 100 cas. 82 nouvelles personnes ont été testées positives. 51 cas ont été enregistrés à Analamanga, 10 à Alaotra Mangoro, 7 dans la Sava, 6 dans le Vatovavy Fi­tovinany, 5 dans le Matsiatra Ambony et un cas chacun dans l’Itasy, dans la Diana et dans le Boeny. A ce jour, le pays compte 16.053 personnes malades.
59 patients ont toutefois vaincu la maladie dans plusieurs parties de l’île, pour un cumul de 14.641 guérisons. Analamanga compte le plus grand nombre avec 15 cas en 48h, suivi du Vakinankaratra avec 9 guérisons, 8 pour le Menabe, 7 pour la Sofia, 6 pour la Diana, 4 chacune pour le Matsiatra Ambony et l’Alaotra Mangoro, et 3 chacune pour le Vatovavy Fito­vinany et l’Atsimo Andre­fana.
En tout, Madagascar compte 1.178 cas actifs au Covid-19. Parmi eux, 28 pa­tients développent la forme grave de la maladie, dont 17 sont traités dans l’Anala­manga, 7 dans le Matsiatra Ambony, 3 dans la Diana, et un cas dans l’Atsimo Andre­fana.

T.N

Les commentaires sont fermées.