Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Organisation des Sénatoriales: la Ceni dispose de 1,862 milliard d’ariary

Organisation des Sénatoriales: la Ceni dispose de 1,862 milliard d’ariary

Pour les préparatifs des sénatoriales du 11 décembre, la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) dispose d’un budget de 1,862 milliard d’ariary, crédit qui ne tient pas compte des coûts d’impression des bulletins de vote, à la charge des candidats.

La date fixée, le décret de convocation des électeurs publié, autant dire les élections sénatoriales sont sur les rails. La Ceni mouille déjà sa chemise pour l’organisation et le bon déroulement des scrutins. A ce sujet, il dispose d’un budget de 1,862 milliards.
«Cette somme sera prélevée à la caisse de l’Etat et consacrée aux opérations électorales, c’est-à-dire de la formation jusqu’à la publication provisoire des résultats», a indiqué le rapporteur général de la Ceni, Fano Rakotondrazaka, hier.
Bien que cette somme soit inférieure aux attentes de la Ceni, «Elle reste suffisante», a-t-il poursuivi. Ce budget englobe l’ensemble des dé­penses : achat de matériels de vote et autres besoins en équipements, les différentes in­dem­nités des membres et dé­membrements de la Ceni, mais également leur formation.
Dans cet élan, la première vague de formation se tiendra demain pour la province d’Antananarivo et est destinée aux membres des Or­ga­nes de vérifications et d’enregistrements des candidatures (Ovec), composés de représentants de la Ceni, de magistrats mais également de re­présentants de l’Administration fiscale.
Et à l’approche de l’ouverture du dépôt des candidatures, du 28 septembre au 12 octobre, les formations au niveau des autres provinces débuteront la semaine prochaine. Etant donné que les candidatures ne seront pas aussi nombreux que lors des précédentes élections, l’Ovec de la capitale sera installé auprès de la Ceni Alarobia.

Contribution des candidats
Comme déjà annoncé, la caution pour chaque liste constituée de 5 candidats aux sénatoriales s’élève à 15 mil­lions d’ariary. «Les cautions seront versées à la Caisse de l’Etat et seront utilisées pour l’impression des bulletins de vote», a expliqué Fano Ra­ko­ton­drazaka.
Par ailleurs, les bulletins de vote seront également imprimés au pays, comme lors des communales. Néan­moins, les impressions ne pourront débuter qu’après la publication officielle de la liste des candidatures qui devrait être connue au plus tard le 29 octobre. Concernant les bureaux de vote installés dans chaque district, leur nombre reste à déterminer.

Tahina Navalona

Les commentaires sont fermées.