Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Monnaie et Covid-19: des mesures d’assouplissement quantitatif

La pandémie de Covid-19 impacte d’une manière néga­tive les activités économiques et financières mondiales et
celles de Madagascar. Face à cette situation, la Banky foiben’i Madagasikara (BFM) a pris différentes mesures d’assouplissement quantitatif de la monnaie depuis le mois d’avril.
En effet, BFM a accordé aux banques « une déduction des réserves obligatoires du montant des échéances de crédit qui ont été rééchelonnés afin d’atténuer l’effet négatif de cette pandémie sur la trésorerie des banques ; un instrument exceptionnel de refinan­cement à moyen terme (maturité qui peut aller jusqu’à 3 ans), au taux fixe de 4,97%, dans le but de soutenir les activités des entreprises qui réalisent un chiffre d’affaires inférieur ou égal à 5 mil­liards d’ariary ; une possibilité, suivant certaines conditions, de prendre en garantie des actifs commerciaux privés, telles les lettres de change escomptées par les banques, afin qu’il y ait plus d’option pour ces dernières de proposer des garanties éligibles sur le marché monétaire ».

La BFM a renforcé la disponibilité de la liquidité au niveau du système bancaire pour accompagner le financement de l’économie. En l’occurrence, elle a injecté, à son initiative via des adjudications par l’utilisation de son instrument prin­cipal, des liquidités pour un montant cumulé de 6.180 mil­liards d’ariary entre le mois de mars et début septembre de l’année 2020, en plus des 139,7 milliards d’ariary à travers le nouvel instrument de refinancement exceptionnel à moyen terme sus-indiqué. Elle a également mis à la disposition des banques, suite à leurs demandes, des liquidités dont le montant journalier se chiffre autour de 100 milliards d’ariary en 2020 pour l’ensemble du système.
Par ailleurs, des dispositions ont été prises pour garantir l’approvisionnement des banques en billets et monnaies, en quantité et en qualité suffisantes, afin d’assurer leur fonctionnement.

Arh.

Les commentaires sont fermées.