Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Amélioration de la performance fiscale : l’Etat envisage plusieurs initiatives

Amélioration de la performance fiscale : l’Etat envisage plusieurs initiatives

L’augmentation du taux de pression fiscale figure parmi les priorités du régime actuel. Plusieurs initiatives sont en vue afin d’atteindre un taux de 15% à l’horizon 2023. 

La performance fiscale de Madagascar pour l’année 2020 a baissé en raison de la crise du Covid-19, malgré les objectifs ambitieux établis en 2019, dans le cadre de l’élaboration de la Loi de finances initiale 2020. Le taux de pression fiscale est de 8,9% cette année, a fait savoir le ministre de l’Eco­nomie et des finances, Ri­chard Randriamandranto, hier, au siège du ministère à Antaninarenina.
Malgré cela, l’objectif du régime d’atteindre un taux de pression fiscale de 15% à l’horizon 2023 reste inchangé, a fait savoir le grand argentier. Et plusieurs mesures sont en vue pour atteindre cette performance.
Dès 2021, l’Etat prévoit d’enregistrer un taux de pression fiscale de 11,4%. Pour le ministre de l’Econo­mie et des finances, un taux de 15% reste relativement faible.
«Il s’agit de la moyenne en Afrique subsaharienne. Dans d’autres pays africains comme le Maroc et la Tu­nisie, ce taux atteint les 20%. (…) Nous devons surtout renforcer le civisme fiscal», a-t-il poursuivi.

Mise en place de l’e-facturation
Pour atteindre ses objectifs, l’Etat mise beaucoup sur la digitalisation de l’administration fiscale. Après avoir lancé la plateforme e-hetra permettant la déclaration et le paiement en ligne des impôts pour les entreprises, la Direction des impôts envisage actuellement la mise en place de la plateforme e-facturation, en collaboration avec ses partenaires.
«Les fraudeurs utilisent régulièrement la facturation dans son état actuel, entre autres. Les entreprises ont le choix entre un bon de livraison et un bon de commande», a expliqué Germain, Directeur général des im­pôts. En mettant en place la plateforme e-facturation, les entreprises utiliseront une seule facture équipée d’un QR code.
L’administration fiscale compte également renforcer l’impôt sur le revenu des personnes physiques. Ce type d’impôt est presque inexistant à Madagascar, à en croire Germain.
«Plusieurs revenus ne sont pas fiscalisés actuellement. Cependant, l’impôt sur le revenu des personnes physique est aussi régi par le code général des impôts. Il est temps de l’appliquer», a-t-il précisé.

Riana R.

Les commentaires sont fermées.