Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Chronique : Joindre le geste au verbe

Valeur à la parole
Bien sûr que la parole a grande valeur à l’égal d’un engagement consigné par écrit, encore davantage dans les sociétés cultivant une tradition de l’oralité. Mais à cette pratique des engagements verbaux suffisants par eux-mêmes pour lier au devoir d’effectuer les obligations prises, se développe une sorte de civilisation du discours, qui reste stérile si elle n’a pas pas vocation à déboucher sur des actions. Le public est-il devenu accro aux rêves que vendent des politiciens, qu’il lui suffit de prendre périodiquement sa dose pour fondre dans le brouillard d’une piégeuse fumée le cruel vécu à un doucereux ressenti d’une trompeuse utopie.
On reproche souvent aux gouvernants de se satisfaire de promesse et de s’y arrêter, lors même qu’ils ont réalisé ce qu’ils ont promis, et que ce sont les bénéficiaires qui n’en ont pas assumé le suivi.
Durant la période de confinement, où les difficultés semblent s’être liguées contre les usagers de la Jirama, même si d’après un membre du C.A. de cette entreprise d’état, c’est plutôt la direction générale qui aurait cumulé errements et bêtises. Afin de libérer de la chape de plomb qui étouffait les usagers, le Président de la République a décidé d’accorder une sorte de moratoire à ceux qui éprouvent difficultés supplémentaires à s’acquitter des factures erronées et qui déclareraient leur intérêt pour cette solution d’étalement des échéances de paiement. Tonnerre d’applaudissements ! Prévision d’embouteillage aux guichets de la Jirama ! Erreur. Peu de personnes et de familles en difficulté pour éprouver la nécessité de fournir un effort à faire la demande de bénéficier de la formule. Qu’importe la forme de l’engagement, écrit ou oral, déclaration, ou toute autre manifestation d’intention, exprimer l’engagement ne suffit pas à lui donner valeur, seule l’action apporte plus-value aux engagements. La charge de l’action change parfois de camp, selon le cas à tour de rôle pour chacun d’assumer ses responsabilités.

Léon Razafitrimo

Les commentaires sont fermées.