Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Elections sénatoriales: la caution à 15.000 000 ariary

Elections sénatoriales: la caution à 15.000 000 ariary

La tenue des élections sénatoriales pour cette année se précise. La date proposée par la Ceni, celle du 11 décembre n’a pas été rejetée par le gouvernement qui vient d’adopter trois décrets à ce propos, dont le montant de la caution des candidats.

Plusieurs dispositions re­latives aux scrutins sénatoriaux ont été, adoptées lors de la rencontre hebdomadaire du gouvernement hier, particulièrement le décret fixant le montant de la caution par liste de candidats et par circonscription électorale, ainsi que leurs modalités de remboursement et de reversement.
15.000.000 ariary. C’est l’enveloppe que les prétendants aux postes de sénateurs de Madagascar dev­ront préparer avant le 28 septembre, date d’ouverture des candidatures sur toute l’étendue du territoire.
Dans cette optique, le gouvernement vient d’adopter le décret portant convocation du collège électoral pour les élections sénatoriales, suivant la proposition de la Commission électorale na­tionale indépendante (Ceni) qui conformément à ses at­tributions, a proposé la date du 11 décembre pour convoquer les grands électeurs aux urnes. En l’absence des élus provinciaux et régionaux, il appartiendra aux élus municipaux et communaux de voter les futurs locataires du Palais de verre.

Sénateurs à 12 élus

Cette fois, suivant l’ordonnance modifiant certaines dispositions de la loi n°2015-007 fixant les règles relatives au fonctionnement du Sénat, ainsi qu’aux mo­dalités d’élection et de désignation des sénateurs, initiative prise par le président de la République et ratifiée ré­cemment par la Chambre basse, seulement 12 sénateurs seront élus à raison de 2 représentants par provinces. 6 seront désignés par le président de la République.
Sur ce, le décret fixant les modalités d’organisation des élections sénatoriales, con­for­mément aux dispositions des articles 78 et 79 de la loi organique n°2015-007 du 3 mars 2015, renforce que les sénateurs sont élus au suffrage universel indirect, par province, pour un mandat de 5 ans renouvelable, au scrutin à un tour, sans panachage ni vote préférentiel, ni liste incomplète.
A part le montant et la convocation des électeurs, le gouvernement vient également de préciser que l’établissement de la liste du collège électoral incombe à la Ceni, à partir des jugements des Tribunaux administratifs relatifs à la proclamation des résultats définitifs des élections municipales et com­munales du 27 novembre 2019. Celle liste sera arrêtée au plus tard un mois avant la date du scrutin, soit le 11 novembre.
Du reste, les dossiers de candidature accompagnés doivent être déposé auprès de l’organe de vérification et d’enregistrement des candidatures de la Commission électorale de chaque province, à partir de 28 septembre jusqu’au 12 octobre, au sein.
Quant à la liste définitive des candidatures avec indication de leurs caractéristiques respectives, elle devra être connue au plus tard le 29 octobre, soit 10 jours avant le début de la campagne électorale le 19 novembre.

J.P

Les commentaires sont fermées.