Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

CEPE – 29.143 candidats pour Tana ville: les convocations prêtes à être distribuées

CEPE – 29.143 candidats pour Tana ville: les convocations prêtes  à être distribuées

La Circonscription scolaire (Cisco) d’Antananarivo ville est fin prête pour le premier examen officiel. Les responsables n’attendent plus que les consignes du ministère de tutelle pour démarrer les premières étapes dont le dispatching des lettres de convocation des candidats…

Les inquiétudes commencent à gagner les candidats et parents d’élèves. A trois semaines de la date annoncée par le président de la République, soit le 1er septembre pour la tenue de l’examen du Certi­ficat d’études primaires élémentaires (CEPE), le suspense reste entier. Pourtant au ni­veau de la Cisco d’Antana­na­rivo ville, tout est déjà fin prêt.
« L’envoi des lettres de convocation n’attend plus que le feu vert du ministère de l’Edu­cation nationale, de l’enseignement technique et professionnel (Menetp). Les centres d’examen sont déjà identifiés…», a rassuré le Chef Cisco, Lalaina Harin­tsoa Ramananantony, joint au téléphone hier.
Pour cette session, cette Cisco enregistre 29.143 candidats dont 22 en situation de handicap. Le nombre a connu une légère hausse par rapport à celui de 2019 où 28.648 candidats ont été inscrits à ce premier examen officiel. Cette année, la majorité d’entre eux ont choisi l’option B avec 25.581 inscrits. Seuls 143 ont choisi l’option A et 3.449 l’option C. Les candidats seront répartis dans 42 centres d’examen disposant de 683 salles. Quant aux corrections des copies, elles se dérouleront dans 15 centres.
Deux semaines à l’avance

Normalement, les candidats devraient recevoir leur lettre de convocation environ deux semaines avant les épreuves. « Officieusement, la distribution de cette pièce justifiant l’inscription de chaque candidat à cet examen officiel devrait se faire au plus tard le 15 août, soit d’ici une semaine », a souligné le Chef Cisco Tana ville.

« Toutefois, le maintien de la date des épreuves dépend de l’évolution de la situation sanitaire dans le pays », a ajouté cette source. « Quoi qu’il en soit, que le calendrier change ou non, le président de la République lui-même écarte les risques d’une année blanche, car les examens officiels auront bel et bien lieu cette année », a-t-on confirmé.

Fahranarison

Les commentaires sont fermées.