Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Les aides sociales suspendues: l’Etat revoit l’organisation de distribution

Les aides sociales suspendues: l’Etat revoit l’organisation de distribution

Afin de mieux répondre aux attentes de la population en ce temps de crise sanitaire, le gouvernement a décidé de revoir l’organisation de distribution des «Vatsy tsinjo». Le temps de passer au crible la liste des bénéficiaires et de mettre en place une nouvelle procédure, la distribution sera suspendue momentanément.  

Une nouvelle organisation s’impose. Afin de remettre de l’ordre dans la distribution des aides sociales de manière transparente et conformément aux mesures sanitaires, le gouvernement a opté pour un nouvel agencement. En at­tendant, les autorités étatiques ont annoncé hier à Ampefiloha que la distribution des «Vatsy tsinjo» sera suspendue temporairement. En fait, durant quelques jours, le gouvernement, le gouverneur d’Analamanga et le maire de la capitale vont se pencher sur le sujet, à partir des faits constatés depuis le lancement de ce plan social et notamment des plaintes des plus vulnérables.
A cet effet, une enquête sera menée au niveau de chaque fokontany afin de déterminer qui sont réellement les personnes inscrites sur la liste des personnes bénéficiaires. A vrai dire, le fond du problème réside dans le manque de clarté de ces listes.
Depuis le début du projet «Tosika fameno» nouvelle formule, en effet, des voix s’élevaient au niveau des quartiers pour dénoncer le favoritisme et le népotisme. A cause d’un manque de communication à la base, la con­fusion a régné et la rumeur s’est répandue comme une traînée de poudre, à l’origine des attroupements à l’encontre des barrières sanitaires. Même s’il a été dit que les bénéficié des «Tosika fameno» ne recevront plus des «Sosia­lim-bahoaka», beaucoup ont du mal à comprendre le mes­sage. Entre-temps, des personnes malintentionnées profitent de la pagaille pour semer la zizanie.
Parmi les dispositions déjà prises lors du conseil des mi­nistres et qui a été réitéré hier, désormais, seuls les chefs de famille munis de carnets fokontany seront au­torisés à prendre leur part d’aides dans les sites de distribution. L’objectif étant d’éviter les rassemblements de foule durant l’octroi.
A part la éégion Anala­manga et la Commune ur­baine d’Antananarivo, d’autres départements minis­tériels accompagneront les autorités locales dans la con­crétisation de cette nouvelle disposition, entre autres, le ministère de l’Intérieur et de la décentralisation, le ministère de la Communication et de la culture, le ministère de l’Agriculture, de la pêche et de l’élevage ainsi que le ministère des Ressources stratégiques.

J.P

Les ministres attendus sur le terrain
Tout le monde au front. A l’issue d’une réunion hebdomadaire par visioconférence de l’Exécutif mercredi, les ministres effectueront désormais des descentes sur terrain afin de soutenir les responsables locaux dans la coordination des aides sociales.
En dehors de la région Analamanga, cette descente concerne 13 autres districts touchés par la pandémie de Covid-19. Ces derniers temps, en tout cas, plusieurs ministres ont décidé de mettre la main à la patte pour soutenir des responsables locaux.
Si les ministres respectifs de la Justice et de l’Environ­nement et du développement durable se trouvent dans la région Haute Matsiatra depuis quelques jours, le ministère des Affaires étrangères, lui a, sillonné, la région Sofia la semaine dernière. Tout comme le ministre des Sports qui multiplie les descentes dans la région Atsimo Andrefana. A rappeler que 72 milliards d’ariary sont consacrés à ce plan d’urgence social.

Les commentaires sont fermées.