Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Foot: «La FMF n’est pas un parti politique», dixit Victorien Andrianony

Foot: «La FMF n’est pas un parti politique», dixit Victorien Andrianony

Nouvellement promu président par intérim de la Fédération malagasy de football (FMF), Victorien Andrianony balaie d’un revers de main, les étiquettes qu’on lui fait porter.

La nomination de Vic­to­ri­en Andrianony à la tête de la FMF ne fait pas que des heureux. Cer­tains de ses détracteurs le considèrent comme l’homme du président de la FMF en exil, Raoul Arizaka Rabe­ko­to. Mais pour lui, l’important est ailleurs.
«C’est vrai que certaines personnes taxent le président par intérim d’être un homme de Raoul. Il y a même des amis qui le pensent. C’est vraiment attristant. La fédération n’est pas un parti politique, mais une association. Ce genre de pratique n’a pas sa place ici. Nous sommes 10 personnes à composer le comité exécutif. Et en vérité, nous sommes des hommes issus des 22 ligues qui nous ont élus au même titre que Raoul», a-t-il expliqué.
La clé du ballon rond malagasy en main, Victorien Andrianony aura la lourde tâche de bien faire fonctionner la FMF après une période délicate. D’ailleurs, il compte poursuivre les travaux que ses prédécesseurs avaient menés.
«A l’endroit des amoureux du ballon rond, nous avons des responsabilités et missions à accomplir. Et nous vous promettons de ne pas vous décevoir. Nous fe­rons du développement du foot malagasy un cheval de bataille, tout comme le fait de préserver les acquis grâce au succès des Barea. Et la FMF collabore avec le président de la République pour assurer le développement du pays», a-t-il poursuivi.

Espoir
Sur d’autres points chauds des actualités footballistiques, le président par intérim de la FMF a également mis les points sur les i, à commencer par la demande d’assistance financière du Club de football Elite de Ma­dagascar (CFEM). «Sa faisabilité requiert l’avis de l’ensemble des membres du comité exécutif de la FMF. Si les moyens le permettent, nous aimerions l’aider pour la bonne marche du foot malagasy», a-t-il fait savoir.
Quant aux 22 ligues, elles devront attendre ! La somme allouée par la Fifa n’est pas encore disponible. «Une fois la subvention entre nos mains, chacune des 22 ligues aura sa part», a-t-il conclu.

Naisa

Les commentaires sont fermées.