Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Tanjombato : un policier s’attire les foudres des riverains

Tanjombato  : un policier s’attire les foudres des riverains

La pauvreté des habitants d’un côté, l’arrogance d’un policier de l’autre. Ce sont en gros les ingrédients constituant une scène de rue observée hier vers midi à Andafiatsimo Tanjombato, précisément au lieudit «Magasin M». Un agent de la circulation a tout simplement sommé de rebrousser chemin quelques charretiers en provenance du marché d’Anosibe, transportant de la marchandise à livrer à Andoharanofotsy.
En fait, depuis sa prise de service le matin, le policier laissait pratiquement passer tous les véhicules (pousse-pousse, charrettes, véhicules particuliers, camions…) à l’exception des deux-roues à double montée qu’il vérifie de temps à autre. Mais à l’approche de midi, il a immobilisé les charretiers sans raison apparente sinon, selon ses dires, l’application d’une consigne émanant de la mairie locale. Mais c’était comme une insulte aux yeux des riverains qui se sont rangés sans hésitation du côté des charretiers en les poussant à avancer.
Certes, ces derniers n’ont pas bloqué la route, mais à force d’avoir été bloqués par l’agent, ils ont fini par causer un embouteillage gênant pendant quelques minutes les passants et les automobilistes. Mais cela, l’agent n’en a eu cure et n’a pas fléchi d’un iota. De leur côté, les riverains et les passants ont commencé à élever la voix. Certains sont allés jusqu’à dire que l’agent aurait eu l’intention d’extorquer les charretiers. Le fameux «écolage» dans le jargon familier, auquel les transporteurs sont pour ainsi dire «soumis».

E.R

Les commentaires sont fermées.