Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Bloqués à l’extérieur: les ressortissants poursuivent leur mobilisation

Bloqués à l’extérieur: les ressortissants poursuivent leur  mobilisation

«Nous sommes désespérés», ont déploré des ressortissants malagasy bloqués en Europe. Récemment, ils ont lancé une pétition en ligne visant à demander aux autorités étatiques d’accorder une autorisation aux compagnies aériennes qui acceptent de les rapatrier.
«Nous demandons au gouvernement malagasy de bien vouloir nous accorder une autorisation spéciale afin de rentrer au pays malgré la fermeture des frontières, car plusieurs compagnies aériennes ont déjà donné leur accord de principe pour nous ramener», note la pétition d’un groupe de ressortissants bloqués dans les quatre coins du monde, entre autres, en Europe ainsi que dans d’autres pays comme la Turquie. «Nous commençons sincèrement à être désespérés, loin de notre chez nous et de ceux qui nous sont chers».
«Les rapatriements peuvent se faire à nos propres frais. Nous nous engageons également à effectuer un test avant le départ et présenter une attestation de test négatif à l’arrivée, et à respecter toutes les procédures nécessaires afin de protéger nos compatriotes», ajoute le groupe.

Des acquis
Depuis la suspension des vols en provenance de l’extérieur le 20 mars, les ressortissants malagasy n’ont cessé d’interpeller l’Etat sur leur situation. Cependant, les vols de rapatriement semblent être conditionnés par la situation locale. Jusqu’ici, le gouvernement n’a pu effectuer que trois vagues de rapatriement à savoir, les 177 Malagasy en provenance du Koweït, 130 autres bloqués à l’île Maurice, et les 213 ressortissants en provenance des pays d’Afrique, des Etats-Unis, du Brésil et du Royaume Uni.
Lors de son intervention télévisée le 28 juin, le premier ministre a concédé que d’autres compatriotes vivant dans des conditions difficiles sont toujours bloqués à l’extérieur, tout en notant que le gouvernement est en train d’examiner leur situation au cas par cas, afin d’éviter les «cas importés» de Covid-19.
Sur ce, le point de la situation nationale marqué par la montée en flèche du nombre de personnes positives pourrait contraindre le gouvernement à prendre plus de temps avant d’entamer d’autres procédures de rapatriement. En attendant, ces ressortissants doivent poursuivre les procédures de rapatriement auprès des représentations de Madagascar à l’extérieur.

J.P

Les commentaires sont fermées.