Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Secteur aérien en Afrique : discussion sur les impacts de la crise au niveau de l’Asecna

Secteur aérien en Afrique : discussion sur les impacts de la crise au niveau de l’Asecna

18 Etats membres de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna) ont assisté à une réunion par visioconférence sur le secteur aérien dans le continent africain, le 30 juillet.
Les discussions ont porté essentiellement sur les impacts de la crise sanitaire due au Covid-19, la recherche de solution pour atténuer la crise et la projection dans la relance des activités. A cette occasion, le bilan des projets réalisés dans le secteur aérien a également été présenté. Il s’agit notamment du basculement au guidage radar, de l’adoption de moyens de surveillance dernière génération pour la gestion du trafic aérien et de l’amélioration des prestations au profit des usagers. Après cette rencontre, une réunion extraordinaire des membres de l’Asecna est prévue le 14 août à Dakar (Sénégal).
Face à la crise sanitaire, les compagnies aériennes africaines pourraient perdre jusqu’à 6 milliards de dollars de revenus et 3 millions d’emplois par rapport à l’année 2019, d’après les chiffres de l’association internationale de l’aviation. Ethiopian Airlines, l’une des plus grandes compagnies du continent, a déjà annoncé une perte de 550 millions de dollars début avril. Aucune information ne filtre sur le cas de la compagnie aérienne malagasy Air Madagascar. Alors que plusieurs compagnies africaine reprennent timidement les vols internationaux, elle a annoncé le 30 juillet que tous ses vols, exceptés les vols de rapatriement et les vols cargo, restent suspendus jusqu’au 31 août 2020.

Riana R.

Les commentaires sont fermées.