Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

RN 1: Charrettes et pousse-pousse font office de transport en commun

RN 1: Charrettes et pousse-pousse font office de transport en commun

En cette période de confinement où les taxibe sont encore interdits de circulation, les charrettes à bras et pousse-pousse en profitent pour transporter des passagers malgré les restrictions. Elles œuvrent surtout le long de la RN1, très tôt le matin, entre 5h et 6h30, allant de Fenoarivo jusqu’à Anosibe.

Durant ces heures, les forces de l’ordre ne sont pas encore en poste. Mais dès leur arrivée sur les lieux, à partir de 7h, les tireurs des charrettes et pousse-pousse subdiviser leurs parcours en plusieurs trajets afin d’éviter les barrages de Fenoarivo à Ambodiafotsy, d’Ampitatafika à Anosizato, juste avant le rond-point, ainsi qu’à Anosizato et à Anosibe.

A chaque trajet d’une distance moyenne de 2,5 à 3 km, le prix du ticket est de 500 ariary par personne pour les charrettes pouvant embarquer jusqu’à 10 passagers contre 1.500 ariary pour les pousse-pousse.

Les deux-roues ne sont pas en reste dans ce nouveau genre de transport. Comme ils évitent également les barrages, ils proposent leurs services contre la somme de 1.000 ariary par personne ou par colis pour les bicyclettes et de 3.000 à 4.000 ariary par course pour la moto.

Sera R.

Les commentaires sont fermées.