Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Covid-19: les aires protégées en détresse

Covid-19: les aires protégées en détresse

Le Forum des professionnels de la gestion des aires protégées terrestres de Ma­dagascar (Lafa) a récemment publié une étude relative aux impacts du Covid-19 sur les aires protégées dans la Grande île. Le résultat est sans appel : la vulnérabilité des aires protégées s’est ac­crue et 29 aires protégées sur 123 ont connu plus de feux que l’année dernière sur la même période, dont 6 avec une augmentation drastique.
Les activités illégales com­me la production de charbon et les défrichements sauvages sont aussi en hausse. Dans l’aire protégée de Bongolava, au nord-ouest de Madagascar par exemple, les fours à charbons illégaux recensés passent de 53 en décembre 2019 à 123 en mai 2020, soit une hausse de plus de 100%.
Ratalata Razafisoa, président de Mihavao, organisation communautaire qui gè­re l’aire protégée Amoron’i Onilahy, au sud-est de Toliara, témoigne de l’impossibilité de « mener des sensibilisations auprès des communautés et des patrouilles à cause de la crise sanitaire ». D’où l’augmentation des délits tels que les défrichements, les feux de brousses et les vols de bétails et de culture. Entre avril et mai, on a observé 21 départs de feux dans cette aire protégée, qui a été pourtant l’une des moins défrichées de Madagascar en 2019 (32 ha).

Arh.

Les commentaires sont fermées.