Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Vie d’entreprise: cinq usines de la Star en arrêt temporaire

Vie d’entreprise: cinq usines de la Star en arrêt  temporaire

La Star a dû mettre à l’arrêt cinq usines sises à Andraharo, Andranovelona, Ambatolampy, An­tsi­rabe et Antsiranana du 28 juillet jusqu’au 31 août. Le personnel de ces usines est mis au chômage technique. Malgré tout, la Star assurera l’écoulement des stocks de produits finis.

Cinq usines sur six sont contraintes de suspendre toutes leurs acti­vités de production. Seule Malto à Antsirabe reste opérationnelle. Des ouvriers envoyés en chômage technique ou en congé forcé… sont visiblement les conséquences de la crise sanitaire qui frappe de plein fouet la Star, à l’instar des PME et des industries du secteur privé.

« La suspension des activités des usines de la Star à travers le pays est ponctuelle et n’a en aucun cas aucune vocation à durer dans le temps. Nous ne manquerons pas de redémarrer l’ensemble de nos activités industrielles dès que le besoin sur le marché s’en fera ressentir », précise la direction générale de la Star dans un communiqué de presse publié hier.

Pendant cette période de suspension des activités de production, la Star se con­tentera d’écouler les produits finis en stock. Selon toujours la Star, « Les stocks de produits finis disponibles dans les agences sont largement suffisants pour répondre à la très faible demande actuelle
du marché ». Et, cette faible demande est notamment liée à la situation sanitaire du pays. Ceci engendre évidemment « la fermeture permanente des principaux points de vente des produits Star à travers le pays » comme le rappelle l’entreprise. Néan­moins, elle assure que « Les autres services essentiels de la Star restent maintenus et une organisation rigoureuse a été mise en place pour permettre leur continuité ».

Preuves des difficultés vécues par les entreprises

Quatre mois après le confinement, le chômage fait tache d’huile. La Star n’a pas communiqué officiellement le nombre d’employés con­cernés. Toujours est-il qu’ elle, avec sa chaine de production et de distribution, compte plus de 1.800 collaborateurs directs dans tout Madagascar.

Avec ses filiales, Sema, Eau Vive et Malto, ses usines implantées dans l’Anala­manga, le Vakinankaratra ou encore la Diana et ses 17 agences et 20.000 points de vente, la Star travaille avec plus de 20.000 agriculteurs locaux pour la production de malt et de maïs, ses princi­pales matières premières.

Arh.

Les commentaires sont fermées.