Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

CTC-19 Mahamasina : plus de 150 consultations en 24 heures

CTC-19 Mahamasina : plus de 150 consultations  en 24 heures

Les malades commencent à se ruer vers le centre de traitement du Covid-19 Mahamasina. En l’espace de 24 heures, plus de 150 personnes y sont venues en consultation. Cette plateforme reçoit en moyenne 2.613 appels par jour selon le médecin lieutenant-colonel Heriniaina Ravoavy, responsable au sein du PNGM.

Fonctionnel depuis lun­di, le Centre de traitement du Covid-19 (CTC-19) à Mahamasina a déjà enregistré plus de 150 consultations. 20 patients présentant une forme modérée de la maladie ont été hospitalisés au sein même de ce nouveau centre selon le coordonnateur du CTC-19 Mahamasina, le médecin colonel Willy Ratovon­drainy, hier, tandis que le reste suit actuellement des traitements à domicile, après avoir reçu les médicaments nécessaires. Et leur état de santé est suivi en permanence par la Plateforme nationale de gestion médicale du Covid-19 (PNGM).
En plus des cas modérés de Covid-19, le CTC-19 Ma­hamasina tout comme les autres plateformes, reçoit aussi des patients présentant une forme légère de la ma­ladie dont l’état de santé ne suscite pas d’inquiétude. Cependant, ils ne peuvent pas se confiner chez eux pour plusieurs raisons. Ce centre accueille aussi des patients présentant des formes graves dont la santé s’est déjà améliorée.

Formes graves

A l’instar des autres CTC-19, celui de Mahama­sina ne reçoit pas des pa­tients présentant une forme grave de Covid-19. Toutefois au cas où des patients faisant partie de cette catégorie arrivent au niveau des CTC-19, ces derniers prennent en charge les malades avant de les transférer aux Centres hospitaliers universitaires (CHU) comme Anosiala, Be­felatanana ou Andohata­penaka, selon toujours le responsable du CTC-19 Ma­hamasina.
Le CTC-19 Mahamasina est pour le moment le seul à être placé entièrement sous la responsabilité de l’Armée. Contrairement aux autres, il abrite également une plateforme digitale qui suit en permanence l’état de santé des patients du Covid-19 suivant des traitements à domicile.

Tsilaviny Randriamanga

Les commentaires sont fermées.