Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Gestion de la crise sanitaire: Rohy apporte des propositions

Gestion de la crise sanitaire: Rohy apporte des propositions

Face à la propagation du coronavirus dans le pays, et particulièrement dans la capitale, les organisations de la société civile regroupées au sein du mouvement Rohy ont jugé nécessaire de rappeler leur proposition en date du 7 juillet à l’endroit des autorités responsables dans la lutte contre cette crise sanitaire. Des propositions qui évoquent en particulier la situation du personnel de santé, la prise en charge des malades, mais également les aspects économiques liés à l’épidémie de Covid-19. Le besoin d’équiper les hôpitaux et le personnel médical au front face à la maladie y figure. « La dotation de protections spéciales et de soutien financier aux personnels de la santé devrait être priorisée », a fait savoir la société civile dans son communiqué d’hier. Elle a également proposé la multiplication des tests et la prise en charge des malades. Sur le plan économique, Rohy soulève l’importance de l’application des propositions présentées par le secteur privé afin de limiter les dégâts. Un compte unique pour permettre aux citoyens de contribuer dans la lutte ainsi qu’une plateforme de communication pour les citoyens sont également nécessaires.
Lors de son intervention sur la chaîne nationale, dimanche, le Premier ministre Christian Ntsay a déjà plus ou moins évoqué toutes les propositions avancées par la société civile pour ne citer que les soins et l’appui au personnel de la santé en matière d’équipements de protection. Par ailleurs, les autorités ont déjà mis quelques centres de traitement en place pour faciliter la prise en charge des malades. Elles ont également adopté le plan multisectoriel d’urgence afin d’aider le secteur privé face aux conséquences de la crise sanitaire.

T.N

Les commentaires sont fermées.