Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Ruée vers les centres de santé: l’anxiété reprend le dessus, selon une psychologue

Ruée vers les centres de santé: l’anxiété reprend le dessus, selon une psychologue

Au moindre petit signe inhabituel de leur état de santé, les gens se ruent actuellement vers les centres de soins, en particulier les CSB II. Même frénésie auprès des pharmacies. Alors que la peur et le stress entraînent une baisse de l’immunité.  

«A partir du mo­ment où les responsables font état d’une augmentation fulgurante du nombre de personnes testées positives au Covid-19, la peur prend le dessus. A tel point qu’elle dépasse même la rationalité», selon l’avis de Koloina Andrianilaina, psycho­logue. C’est un sentiment de peur chronique à chaque crise que ce soit politique, climatique ou sanitaire.
Et, cette crainte gagne du terrain vu que les hôpitaux sont submergés et le nombre de décès, en nette augmentation. Les sirènes des ambulances du CCO Covid-19 qui retentissent dans les rues et quartiers de la capitale, sont autant de si­gnales fortes que le coronavirus est partout et la menace est très réelle.
«L’anxiété et l’incertitude créent une psychose car l’esprit humain ne supporte pas l’incertitude. Il est ainsi très important de s’informer, sans toutefois se surinformer», a souligné Koloina An­drianilaina. «Nous avons besoin de la peur pour mieux nous protéger. Ce­pendant, si on la laisse nous envahir, nous perdrons nos moyens physiques. Et le stress que cela peut engendrer, baissera notre immunité», a-t-elle averti.

Savoir se ressourcer

Savoir se ressourcer aide à mieux faire face au virus. Cela peut se traduire «à partir de gestes simples comme se faire câliner quelques mi­nutes par jour. Ce qui permet de renforcer les défenses immunitaires car ces gestes libèrent la dopamine (l’hormone du bonheur) tout en faisant diminuer la pression artérielle», a informé la psy­chologue.
Il faut savoir également faire des activités qui détendent comme les dessins, la lecture, la méditation, la cuisine, l’art et la musique. Tout cela va nous aider à «recharger notre réservoir d’énergies et d’ondes positives», a-t-elle conclu.

Sera R.

Les commentaires sont fermées.