Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Chronique: Message clair

Fiche C5 : Grandir, c’est résoudre des con­flits, c’est parfois être en opposition avec les au­tres. C’est donc naturel que tu vives des conflits. En faisant un « message clair », tu vas essayer de régler le conflit de manière à trouver une solution sans perdant ni gagnant. C’est important que les deux enfants qui ont à se parler sachent ce qu’est un message clair.
Exemple de message clair : « Je vais te faire
un message clair. Tout à l’heure, quand tu es venu faire ton travail à côté de moi, tu as pris toute la place, je t’ai dit de te pousser et t’as pas bougé. Ça m’a énervé parce que ça fait plein de fois que je te le dis et que tu ne m’écoutes pas. As-tu compris? »
Pour faire un « message clair », propose-le à celui qui t’a dérangé, mettez-vous à l’écart des copains, regardez-vous, décris ce qui s’est passé, exprime tes sentiments, tes émotions, ce que cela a provoqué dans ton cœur, demande-lui s’il a compris ton message clair.
Si celui à qui tu fais le message clair ne t’écoute pas, rigole ou met de la mauvaise volonté à comprendre, tu peux demander une médiation (voir fiche C6) ou le critiquer au conseil de coopérative (voir fiche C5).
Fiche C6 : Il arrive que deux enfants n’arrivent pas à s’entendre, même après avoir essayé de se faire un message clair. Tu peux leur proposer de faire une mé­diation afin de leur permettre de ne pas devenir violent et de trouver une solution où il n’y aura ni ga­gnant ni perdant. C’est ce qu’on appelle de la non-violence. Si tu ressens que pendant la médiation, un des deux enfants ne met pas de la bonne volonté, tu peux arrêter ton aide et leur proposer d’en parler au conseil ou à l’enseignant.
Ces deux fiches extraites du Fichier d’incitation ICEM n10* s’adressent à des élèves du primaire, âges de 6 à 11 ans. Ce fichier ne soigne pas les malades et ne ressuscite pas les morts. Mais il peut contribuer à former des citoyens responsables qui sauront distinguer raison et sentiments. Malheureu­sement, le fichier n’existe pas pour les adultes. On attendra donc que nos en­fants soient majeurs pour profiter de leur enseignement.
Kemba Ranavela

Les commentaires sont fermées.