Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Iles malagasy: discours apaisés lors du 14 juillet

Iles malagasy: discours apaisés lors du 14 juillet

La célébration de la Fête nationale française, hier, a été une occasion pour la France et Madagascar de mettre en avant leur bonne entente. A part les sujets liés à la coopération qui est au beau fixe, ils ont également abordé dans les discours officiels le différend autour des Iles malagasy. 

Crise sanitaire oblige, c’est à travers les réseaux sociaux que la communauté française à Madagascar a célébré le 14 juillet. C’est également à travers ces canaux de communication que l’ambassadeur de France et le ministre des Affaires étrangères malagasy, représentant les autorités locales, ont lancé leur message pour l’occasion. Evoquant les relations fortes entre Madagas­car et son pays, l’ambassadeur de France, Christophe Bou­chard, a soutenu que c’est sur cette base qu’ils poursuivront le dialogue autour des Iles dites éparses.
« Soyez tous convaincus que cette relation forte se maintiendra. Nous offrons notre cadre unique pour favoriser la poursuite de notre engagement conjoint à trouver des solutions communes par le dialogue et notamment pour dépasser notre différend dans le canal de Mozambique de façon apaisée et constructive », a indiqué l’ambassadeur lors de son allocution dans un message vidéo. Et lui d’ajouter, « Notre lien rependra sa pleine vigueur dès que la circonstance sanitaire le permettra et la réouverture des frontières permettra à tous les projets, à tous les échanges de retrouver leur fonctionnement normal dans un climat de confiance et de détermination ».
En effet, une réunion entre la commission mixte en charge du dossier était prévue en mars, mais la situation sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 n’a pas permis de concrétiser le rendez-vous. Toujours est-il que le projet du gouvernement français de créer une réserve naturelle nationale sur l’archipel des Glorieuses a remis le sujet sur le tapis.

« Gage d’une relation définitivement apaisée »
A ce titre, dans son message, le ministre des Affaires étrangères, Liva Tehindrazana­rivelo, a rappelé la position malagasy par rapport à ce sujet. « Nous sommes certains que la France, le pays des droits de l’homme, le pays qui a aboli l’esclavage, le pays qui a plusieurs fois chèrement payé le prix de sa propre liberté, le pays qui a compris que la colonisation était une voie erronée, cette France, nous en sommes sûrs, comprend la cause qui est la nôtre depuis 1973 », a-t-il soutenu tout en notant que « C’est la cause de notre liberté totale, de notre indépendance complète, gage d’une relation définitivement apaisée ».
Quoi qu’il en soit, l’intervention des deux personnalités a permis de raffermir la coopération entre les deux pays, notamment dans un contexte de pandémie. En effet, la Fran­ce, à l’instar des autres partenaires techniques et financiers de Madagascar, a contribué au prêt de contingence de 15 millions d’euros de la Banque mondiale pour soutenir le plan de riposte multisectoriel malagasy contre le Covid-19. « Le gouvernement malagasy apprécie les différents engagements de la France dans le cadre de la coopération bilatérale qui se manifestent sur plusieurs fronts, notamment l’éducation et l’énergie », a d’ailleurs soutenu le chef de la diplomatie malagasy. Il a par ailleurs ajouté que le dynamisme des entreprises françaises installées à Madagas­car contribue au renforcement de l’image de Madagascar comme destination attractive des investissements directs in­ternationaux. « La France est plus que jamais déterminée à renforcer ses relations anciennes et uniques avec Mada­gascar (…). Le lien fait de confiance et de respect mutuel entre nos deux pays doit nous permettre de mieux affronter ensemble les défis du 21e siècle », en faisant référence à la rencontre entre les chefs d’Etat malagasy et français en mai 2019 à Paris ainsi qu’à la visite du ministre des Affaires étrangères français à Madagascar. La coopération entre les deux pays concernent plusieurs axes, entre autres, le domaine économique, des infrastructures, de l’énergie, de l’éducation ou encore de la sécurité.

J.P

Les commentaires sont fermées.