Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

La barre des 4.000 cas franchie : trois centres de traitement Covid-19 en renfort

La barre des 4.000 cas franchie : trois centres de traitement Covid-19 en renfort

Face à la recrudescence du nombre de cas positifs au Covid-19, le Gouvernement vient de mettre en place trois nouveaux centres de traitement des patients, à Alarobia, au CCO Ivato ainsi qu’à Mahamasina.

Les autorités étatiques met­tent les bouchées doubles afin de faire face à la flambée du nombre de personnes infectées par la pandémie de Covid-19. A ce titre, « trois centres de traitement seront mis à disposition des patients ainsi que du personnel de la santé en première ligne », a indiqué hier, le président de la République, Andry Rajoe­lina, lors de l’inauguration offi­cielle du Centre de traitement Covid-19 (CTC), à Ivato.
Annoncé lors du dernier conseil des ministres, ce centre est actuellement opérationnel pour recevoir des patients présentant des symptômes graves du coronavirus. «Je ne veux plus entendre que des personnes qui vont dans des centres hospitaliers, ne sont pas reçues comme il se doit. C’est inadmissible», a déclaré le chef de l’Etat qui a saisi cette occasion pour afficher sa fermeté sur le sujet.
D’une capacité d’accueil de 400 patients, sous les auspices des 55 agents de santé, le centre est en effet destiné aux patients qui ne sont pas pris en charge correctement dans des différents centres hospitaliers.
Outre le centre situé à Ivato, deux autres seront également ouverts dans les jours à venir, notamment au Lycée technique professionnel à Alarobia et au palais des Sports annexe à Mahamasina. Selon ses explications, ces centres auront respectivement une capacité d’accueil de 300 patients minimum. Toujours dans le cadres de cette lutte, près de 1.000 extracteurs d’oxy­­gène individuels sont venus s’ajouter à ceux déjà mis en place dans les hôpitaux et les différents centres de traitement avec comme objectif le traitement optimal des pa­tients en détresse respiratoire.
Centres de référence pour le traitement à base de CVO

Ces temps-ci, des personnes se plaignent aussi du retard dans le traitement de leur symptôme. Ce qui aggrave en­core plus leur situation. Cer­tains, à l’instar de l’ancien président Didier Ratsiraka, ont déjà proposé de mettre les patients dans des hôtels mais l’idée semble difficilement réalisable. Le chef de l’Etat a répondu indirectement à cette proposition hier, en soutenant que les hôtels ne peuvent accueillir les malades car nous ne disposons pas de personnel de la santé suffisant pour as­surer leur suivi.
Quoi qu’il en soit, la mise en place de ces centres figure parmi les stratégies de l’État malagasy pour endiguer la propagation du corona­virus. D’autant plus qu’ils seront également des centres de référence pour le traitement à base de CVO et autres médicaments tels que les vitamines C, magnésium ainsi que les anti-inflammatoires non stéroïdiens et anti-pyrétiques.
A travers ce protocole, les autorités visent à atteindre un taux de guérison de 90 à 95% après 15 jours d’admission. «Nous ne ménageons pas nos efforts afin de protéger la population malagasy contre le corona­virus et limiter au maximum les décès liés à cette pandémie», a d’ailleurs déclaré le chef de l’Etat.
A noter qu’à part ces nouveaux centres de traitement du Covid-19, le CHU Ano­siala, l’hôpital Manarapenitra d’An­dohatapenaka ainsi que le Centre médical Covid-19 du Village Voara Andohatape­naka continueront d’accueillir les patients présentant les symptômes graves du coronavirus.

 J.P

Les commentaires sont fermées.