Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Impacts de la crise sanitaire: l’emploi et les revenus des ménages durement touchés

Impacts de la crise sanitaire: l’emploi et les revenus des ménages durement touchés

L’Institut national de la statistique (Instat) et la Banque mondiale ont publié hier, les résultats de l’enquête « Impact du Covid-19 sur les conditions de vie des ménages ».
La crise a durement touché la population et les conséquences des mesures prises par l’Etat afin d’endiguer la pandémie ne sont pas moindres sur l’économie.

Au niveau national, l’application des mesures restrictives a bouleversé le quotidien des ménages des régions confinées tant sur le plan social qu’économique. Du fait de la particularité de cette crise, l’offre et la demande subissent une forte pression. Les impacts économi­ques se ressentent particulièrement dans l’emploi et le revenu des ménages, selon les résultats de l’Enquête à haute fréquence par téléphone au­près des ménages (EHTM).
« Les milieux urbains con­finés sont en proie à une perte d’emploi: 1 emploi perdu sur 4. 43% est lié aux restrictions du temps de travail (couvre-feu…) et 18% au manque d’activités et de débouchés (chômage technique, restriction de déplacement…). La grande partie des ménages (39%) préfèrent ne pas se prononcer sur la suite tandis que 20% sont très pessimistes quant à la reprise avant 3 mois. 40% des emplois perdus n’ont fait aucun objet de paiement ou de compensation. 24% ont reçu un paiement partiel et 33% un paiement normal. 64,4% des ménages ont vu leur revenu diminué depuis le début de la pandémie », relèvent, entre autres, les enquêteurs.
Les résultats de ladite en­quête montrent en outre que « Ce fléau touche principalement quatre branches d’activités économiques en termes de pertes d’emploi : la restauration et l’hébergement (61%), le trans­port (38%), la transformation et la fabrication (13,8%) et le commerce (12,8%) ».
Seule l’Agriculture résiste

Que ce soit dans les zones rurales ou urbaines, confinées ou non, les impacts du Covid- 19 sur l’emploi touchent l’ensemble du territoire national et l’ensemble des secteurs d’activités. En outre, les emplois du secteur formel sont davantage enclins à se plier aux mesures sanitaires entraînant l’arrêt de leurs activités.
Malgré tout, certaines professions ont résisté tant bien que mal aux conséquences de la pandémie. Il s’agit en premier lieu des emplois dans le secteur agricole (agriculture, élevage et pêche).
Ce rapport suggère ainsi qu’une fois l’urgence passée, il faudrait identifier les ménages les plus pauvres dans les fokontany en suivant un ciblage bien défini. On peut ainsi créer un registre social géré et mis à jour.

Arh.

Les commentaires sont fermées.