Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Transport maritime : le port de Toliara en passe de devenir un port international intermédiaire

Transport maritime : le port de Toliara en passe de devenir un port international intermédiaire

Le transport maritime à Madagascar reste fortement centralisé à Toamasina. Faire du port de Toliara un port international intermédiaire fait partie des objectifs de l’Agence portuaire maritime et fluviale (APMF). 

Le port de Toliara se po­sitionne pour devenir un port international intermédiaire. Tel est l’un des objectifs de l’Agence portuaire maritime et fluviale (APMF) en ce moment, dans le dessein de développer les infrastructures portuaires à Madagascar et de renforcer la compétitivité du transport maritime malagasy.
Le port de Toliara est le deuxième plus grand port de Madagascar. Après celui de Toamasina. Les deux peuvent recevoir des navires avec un tirant d’eau de 7m50 au ma­ximum. En 2015, l’APMF a déjà consacré 5 mil­liards d’ariary pour la réhabilitation de ce port de la partie sud de l’île.
Selon le directeur général de l’APMF, Jean Edmond Randrianantenaina, « Le développement des infrastructures portuaires est devenu un impératif pour Madagascar, afin d’éviter que le port de Toamasina ne soit la seule infrastructure à recevoir les marchandises maritimes dans le pays. au cas où ce dernier rencontre des problèmes, le port international intermédiaire sera la solution adaptée ».

Le transport maritime concentré à Toamasina
Aujourd’hui, le transport maritime à Madagascar est encore très centralisé au port de Toamasina qui enregistre 90% des trafics internationaux de marchandises. Tou­tefois, le trafic maritime ne cesse d’augmenter ces dernières années.

Selon la Société du port à gestion autonome de Toa­masina (Spat), une croissance annuelle de 3% des marchandises conventionnelles et de 7% de trafics des containers est observée au grand port chaque année. Rappelons que les problèmes de congestion du port de Toamasina en 2018 a porté d’importantes préjudices aux nombreux opérateurs économiques malagasy. C’est pourquoi, le projet d’extension du port de Toamasina qui lui permet de tripler la capacité, a démarré en 2018.

Le développement des infrastructures portuaires à Madagascar fait partie de la Politique nationale du trans­port maritime, présentée récemment par le ministère des Transports, du tourisme et de la météorologie. Mais avant sa concrétisation, l’APMF prévoit de mettre en place un schéma directeur national de développement portuaire, cette année.

Riana R.

Les commentaires sont fermées.