Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Covid-19: un nouveau centre de test à Andohatapenaka

Covid-19: un nouveau centre de test à Andohatapenaka

En deux semaines, 754 cas positifs et 542 cas de guérison ont été déclarés. Malgré quelques améliorations, la lutte contre le Covid-19 est loin d’être finie à Madagascar. La courbe des nouveaux cas ne fléchit pas et les personnes qui présentent des symptômes suspects en cette période de grippe souhaitent faire un test. A ce sujet, un nouveau centre de prélèvement sera installé au village Voara à Andohatapenaka. 

A la surprise générale, le Premier ministre Christian Ntsay a pris la parole hier sur le plateau de la TVM, lors de l’émission spéciale Covid-19 du dimanche si le public avait l’habitude de voir le président de la République Andry Rajoelina intervenir.
Le Premier ministre a toutefois rassuré qu’il s’agit d’une complémentarité des fonctions dans cette lutte commune. Dans tous les cas, ces 15 derniers jours ont été l’occasion de faire l’état de la situation en plein déconfinement bien qu’il soit partiel dans certaines régions. 754 cas positifs ont ainsi été recensés durant cette première quinzaine con­tre 542 patients guéris, soit 50 cas confirmés et 36 guérisons par jour. Et, la capitale ne semble pas encore sortie d’affaire.

Vers un dépistage de masse

Une nouvelle organisations sera ainsi mise en place afin d’apporter plus de soutien à la population. «Plu­sieurs personnes ne savent pas où aller lorsqu’elles ont des symptômes et doivent faire des va-et-vient entre plusieurs centres de santé avant d’être prises en charge », a noté le chef du gouvernement.
Afin de remédier à cette situation, un nouveau centre sera mis en place au Village Voara Andohatapenaka, dès cette semaine, pour approcher plus facilement les cas suspects qui craignent souvent d’être mis à l’écart par la société. «Raison pour laquelle plusieurs personnes ne se manifestent pas», a déploré Christian Ntsay. Ce centre effectuera alors des tests rapides et se chargera de prodiguer des soins si nécessaire.

Isolement volontaire à domicile

A cet effet, les personnes testées positives auront le choix de rester confinées à la maison ou dans les centres aménagés par l’Etat. A noter que cette mesure concerne notamment les personnes asymptomatiques. Un registre des malades sera toutefois établi pour assurer le suivi des patients en quarantaine à domicile et pour voir si ces derniers respectent bien le confinement.
Le Centre d’infectiologie Charles Mérieux (CICM) procédera aux tests des personnes ayant déjà terminé leur quarantaine. D’après le Premier ministre, les tests tardent à venir dans certains cas et embarrassent les patients. Avec cette nouvelle méthode, « Les tests devraient être prêts dans les 48h », a-t-il affirmé.
«L’application des mesures déjà en vigueur sera plus stricte avec l’aide des forces de l’ordre », a fait savoir Christian Ntsay. Il fait ainsi référence au respect des gestes barrières, particulièrement dans les transports. Les horaires de bureau sont maintenus jusqu’à 17h tandis que le couvre-feu est toujours en vigueur entre 22h et 4h du matin.

Allègement des mesures pour l’Atsinanana

Allègement par contre pour Toamasina I et II, Moramanga et Fenoarivo Atsinanana qui connaissent une baisse du nombre de cas détectés quotidiennement depuis quelques jours. « Les statistiques reflètent les efforts de chacun dans cette lutte, notamment le respect des différentes mesures », a souligné le chef du gouvernement. La région Atsina­na­na appliquera ainsi les mêmes mesures qu’Anala­ma­nga et les élèves en classe d’examen reprendront mê­me les cours à partir de jeudi.
Néanmoins, les routes nationales restent fermées entre Antananarivo et Toa­ma­sina si elles sont ouvertes pour les autres régions. Le Premier ministre appelle ainsi à la vigilance et à la contribution de chacun afin de venir à bout de la pandémie. « L’évolution de la situation ne dépend pas seulement de l’application stricte des mesures sanitaires », a-t-il conclu.

Tahina Navalona

Les commentaires sont fermées.