Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Madagascar il y a 100 ans

Maurice Auguste Benyowsky

 

Mémoire concernant l’expédition à Madagascar

 

Présentation

 

Les Mémoires de Benyowsky, qu’on écrit aussi Beniowski quand d’autres variantes ne sont pas utilisées, occupent trois volumes publiés en 1791. Sa vie, de 1746 à 1786, y est une épopée haute en couleurs qu’il sait mettre en valeur sur plusieurs continents : l’Europe où il est né, l’Asie d’où il s’est évadé et où il a voyagé, l’Afrique avec Madagascar comme point d’ancrage, et même l’Amérique du Nord quand il fit appel à l’aide d’un président des États-Unis. L’homme avait de l’ambition et des ressources, mais il ne pouvait pas mener ses projets à bien sans soutien. Il chercha celui-ci en Grande-Bretagne également, mais c’est en France qu’il avait trouvé, encore que sans réel enthousiasme, le moyen de se transformer en roi (autoproclamé) de Madagascar. Pas moins…

Héros célébré par ceux qui croient en ses exploits ou affabulateur de génie capable de transformer en colonie organisée un comptoir commercial voué à la faillite car géré à peu près n’importe comment ? Les avis divergent. Le romancier Jean-Christophe Rufin a tranché à sa manière en faisant de lui un héros de fiction, il y a trois ans, avecLe tour du monde du roi Zibeline(Gallimard). Dans une postface, il dit de lui qu’il« fut longtemps l’aventurier et voyageur le plus célèbre du XVIIIe siècle. SesMémoires, écrits en français, ont rencontré un succès immense. Ils sont aujourd’hui encore publiés et je ne peux qu’en recommander la lecture (Éditions Phébus en français). Cependant, peu à peu, ce personnage tomba dans l’oubli en Europe occidentale, supplanté sans doute par nombre de nouveaux découvreurs et navigateurs. »

Nous commençons aujourd’hui la publication de la partie de ses Mémoires qui concerne Madagascar, c’est-à-dire les dernières années de sa vie. On y verra un aventurier à l’œuvre, dans toutes ses dimensions. On comprendra aussi quels intérêts pouvait représenter Madagascar dès cette époque – et on sait sur quoi cela débouchera à la fin du siècle suivant. On le suivra jusqu’à sa mort, grâce à une suite donnée par l’éditeur original des Mémoires. Tout un programme !

Pierre Maury.

www.bibliothequemalgache.com

Les commentaires sont fermées.