Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

60e anniversaire de l’indépendance: L’Armée malagasy à l’honneur

60e anniversaire de l’indépendance: L’Armée malagasy à l’honneur

60 ans du retour de l’indépendance, mais également de l’armée malagasy. La grande parade militaire de cette année aura marqué les esprits des téléspectateurs avec le dynamisme des troupes qui n’a fait que raviver le patriotisme.   

L’urgence sanitaire oblige. Les citoyens ont pu suivre en direct à la télévision, la grande parade militaire sur l’Avenue de l’Indépen­dan­ce à Anala­kely. Certes un défilé restreint, mais qui revêt des valeurs hautement symboliques dans un contexte de restructuration de l’Armée malagasy. Et ce n’était pas une simple parade comme on a l’habitude de voir car la marche au pas cadencée de toutes les troupes, une grande première, a singularisé ce défilé. Les élèves du Se­mipi Fianaran­tsoa et de l’Acmil Antsira­be, ont même synchronisé leurs mouvements, au plus grand plaisir des téléspectateurs.
Comme l’a indiqué le chef de l’Etat, la célébration de cette année a été assez spéciale non seulement en raison du coronavirus, mais surtout pour marquer les 60 ans du retour de l’indépendance de Madagascar.

Revue des troupes

Avant le défilé proprement dit, le chef de l’Etat et non moins chef suprême de l’Armée, Andry Rajoelina, a procédé à la revue des troupes à bord du véhicule du premier président malagasy, Philibert Tsira­nana, une Cadillac blanche, remise en état pour l’occasion.
Les musiciens de l’Armée ont par la suite donné le coup d’envoi du défilé des éléments de la section santé du bataillon multi-mission dont celle de la lutte anti-Covid-19. 4 médecins et 12 aides-soignants venus de Toamasina mais aussi de la capitale ont grossi les rangs du bataillon composé de 9 véhicules anti-Covid-19, une quinzaine d’ambulances et 2 unités mobiles.
Les éléments de la brigade anti-dahalo ont également été aperçus sur place sous la vigilance des hélicoptères aux couleurs du drapeau malagasy. Pour clôturer la parade, une petite mise en scène relatant l’histoire de Madagascar allant de la colonisation à l’acquisition de l’indépendance, a été organisée et suivi par un lâcher de colombes.
Invités très selects

Compte tenu de l’urgence sanitaire, les invités étaient triés au volet et malgré les invitations envoyées aux anciens chefs d’Etat, seuls l’Amiral Didier Ratsira­­ka et Norbert Lala Ratsira­honana ont honoré la cérémonie de leur présence. Le Gouverne­ment a également été représenté par le Premier ministre Christian Ntsay, les ministres de la Culture et de la communication, Lalatiana Rakoton­dra­zafy Andriaton­ga­rivo, des Affaires étrangères, Djacoba Alain Tehindra­zanarivelo, de la Défense nationale, le général Léon Richard Rako­to­nirina, et de la Sécurité publique, le contrôleur général de Police Rodellys Fano­mezantsoa Randrianarison ainsi que le secrétaire d’Etat chargé de la Gendar­merie, le général Richard Ravaloma­nana.
Le président de la Haute cour constitutionnelle (HCC), Jean-Eric Rakotoa­risoa, celui du Sénat, Rivo Rakotovao et la présidente de l’Assemblée nationale, Christine Razana­ma­hasoa ont également été aperçus sur les lieux en tant que chefs d’Institution, aux côtés du gouverneur d’Ana­la­manga, Hery Rasoamaro­maka, et du maire de la ville, Naina Andriantsitohaina.
De leur côté, plusieurs membres du corps diplo­matique ont également ré­pondu présents à l’invitation du chef de l’Etat, notamment le représentant de la Nonce apostolique, quelques ambas­sadeurs comme ceux de la France, des Etats-Unis, de Chine ou encore de l’Inde, mais également les représentants de divers organismes tels que l’Union européenne et l’Union africaine.
Le président de la Ré­publique n’a pas non plus manqué de convier les représentants des régions à travers les Ampanjaka et les Tanga­la­mena qui ont également répondu en masse à l’invitation. Comme l’a indiqué Andry Rajoelina, une célébration plus grande sera organisée le 14 octobre, date de commémoration de la 1ère République de Mada­gascar.

Tahina Navalona

Les commentaires sont fermées.