Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

60e anniversaire : remise de drapeau aux chefs d’Etat major

60e anniversaire : remise de drapeau aux chefs d’Etat major

La nouvelle structure des Forces armées entre officiellement en fonction. Les chefs d’Etat-major nommés à la suite de cette restructuration ont été investis dans leurs fonctions hier.

Disposer d’une Armée adaptée aux défis du 21e siècle. Tel est l’objectif de la restructuration des Forces armées malagasy. Cette nouvelle structure est désormais opérationnelle après la cérémonie de remise de drapeau aux chefs des Etats-majors hier, au régiment 1er RTS Fiadanana. Grâce à cette nouvelle ossature, les Forces armées devraient être capables de protéger encore plus la population face à toutes formes de menaces qui ne sont pas obligatoirement militaires.

« L’Armée a été toujours présente aux côtés de la population dans les moments critiques traversés par le pays comme c’est le cas actuellement. Elle a bien honoré sa devise c’est-à-dire une Armée proche de la population, capable de la protéger et de la soutenir à tout moment », a déclaré Andry Rajoelina.

Contrat opérationnel

Sur le plan sécuritaire, la restructuration répondra aux besoins du pays en matière de lutte contre l’insécurité. Le ministre de la Défense nationale, le général Richard Rakotonirina, a expliqué que chaque Etat-major sera soumis à un contrat opérationnel qu’il doit s’efforcer d’accomplir.

Ainsi, l’Etat-major de la Marine nationale devra, par exemple, réussir à protéger au moins 80% de la Zone économique exclusive (ZEE) du pays à l’horizon 2023. De même pour l’Etat-major de l’Armée de l’air qui doit être capable déployer rapidement des soldats dans des endroits éloignés si nécessaire. Concernant l’Etat-major de l’Armée de terre, le ministère compte le déployer dans les zones où l’insécurité fait rage et plus seulement dans les chefs-lieux de province ou de district.

Outre le chef de l’Etat-major des Armées, le gé­néral Jean-Claude Rabe­naivoa­ri­velo, trois autres chefs d’Etat-major ont également reçu leurs drapeaux, hier. D’abord, le chef d’Etat-major de l’Armée de l’air, le général de Brigade aérienne, Elis Ratiari­velo Radona. Ensuite, le chef d’Etat-major de l’Armée de terre, le général Jean-Aimée Rakoto­niaina, et enfin, le chef d’Etat-major de la Marine nationale, le capitaine de vaisseau Jacky Honoré Ga.

Tsilaviny Randriamanga

Les commentaires sont fermées.