Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Milieu carcéral: 42 détenus positifs au Covid-19

Milieu carcéral: 42 détenus positifs au Covid-19

Après leur mise en quarantaine, 179 nouveaux détenus aux Maisons centrales d’Ambalatavoahangy (Toamasina) et d’Antanimora (Antananarivo) ont subi un test de dépistage du Covid-19, le 21 mars. D’après les résultats et selon Tovonjanahary Andriamaroahina Ranaivo, Directeur général de l’Administration pénitentiaire, en mission à Toamasina depuis hier, 42 d’entre eux sont testés positifs au coronavirus.  

Même derrière les barreaux, les détenus ne sont pas à l’abri de la propagation du coronavirus. Conformément aux mesures sanitaires, les nouveaux détenus doivent être placés en quarantaine et passer un test avant de rejoindre leur quartier respectif. De­puis le 21 mars, 179 tests au coronavirus ont été effectués et les résultats font état de 42 nouveaux détenus contaminés.

La prison d’Ambalata­voa­hangy enregistre la majorité des détenus contaminés avec 41 cas, dont cinq mi­neurs et quatre femmes. L’une d’entre elles est en­ceinte. Ils suivent des soins à l’intérieur même de la Maison centrale d’Ambala­ta­voa­hangy, « car les hôpitaux de Toamasina sont submergés», a indiqué le Directeur général de l’Administration pénitentiaire (DGAP). Quant au cas localisé à Antanimora, il est admis au CHU d’Ando­ha­ta­penaka.

A noter que six des détenus contaminés à Toama­sina, dont trois mineurs, ont obtenu la liberté provisoire.
Nouveaux lieux d’isolement

En raison de la surpopulation carcérale, les établissements pénitentiaires à Ma­da­gascar sont particulièrement exposés à la propagation de la maladie.

Se trouvant actuellement dans la ville du Grand port pour suivre de près l’évolution de la situation, le DGAP collabore activement avec les autorités locales, notamment avec le CCO Covid-19 de Toamasina, afin d’éviter de nouvelles contaminations en milieu carcéral. La création de nouveaux centres d’isolement en dehors d’Amba­la­ta­voahangy, pour les nouveaux détenus, est à l’étude.

D’après le DGAP, près de 27.000 détenus sont incarcérés actuellement dans les prisons malagasy d’une capacité totale de 11.000 personnes. La Maison centrale d’Antanimora détient le record avec ses 4.000 détenus pour une capacité d’accueil limitée à 800 personnes. Par le biais de l’Agence française de développement (AFD), le ministère de la Justice vient de recevoir un appui de 20 milliards d’ariary (5 millions d’euros) afin d’améliorer les conditions de vie des détenus.

Sera R.

Les commentaires sont fermées.